Propriétaires : 5 points à savoir avant de louer une maison au Portugal

Propriétaire immobilier au Portugal, et vous voulez louer votre bien ? Ou vous envisagez peut-être d’en acheter un là-bas afin de générer du revenu locatif ? Voici 5 notions à bien examiner pour maximiser vos gains avant de mettre votre logement en location.

L’accompagnement légal est différent

Si vous achetez un bien immobilier dans le but de le louer, ne vous reposez pas uniquement sur l’expertise du notaire pendant votre démarche.

Nombreux sont ceux qui le font afin de gagner du temps ou par méprise, mais sachez que ce dernier a seulement un rôle d’officier d’État et qu’il ne vous « protège » pas comme en France, puisqu’il ne vérifie pas le contenu des documents officiels.

Alors n’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé qui vous aidera et surtout vérifiera l’ensemble des documents. Choisissez de préférence un cabinet d’avocats connu et spécialisé dans l’immobilier, et où tout le monde parle le français.

Sachez aussi que certaines banques françaises ont des partenariats avec d’importants acteurs locaux, ce qui peut grandement faciliter la réalisation et rapidité de l’entreprise. Vous gagnerez ainsi à louer en sécurité et en toute sérénité.

Tout le monde n’aime pas Airbnb

Si vous êtes déjà propriétaire de votre logement et que vous souhaitez déléguer sa location grâce à Airbnb, renseignez-vous avant tout auprès de la mairie pour savoir si le quartier où vous habitez fait partie de la « liste noire ». Certaines mairies bloquent les nouvelles licences sur certains quartiers pour éviter que les villes soient prises d’assaut par les touristes.

Cela vaut également pour les sites offrant des services similaires tel que HomeExchange, Abritel ou Booking.

Ensuite, vous devrez enregistrer votre bien locatif au Registre national des locations saisonnières comme établissement de location touristique, puis attendre l’autorisation de la mairie. Notez que si vous modifiez des informations concernant votre logement, vous aurez un délai de dix jours pour en informer la mairie.

Comment ne pas être doublement imposé

Cela s’adresse surtout aux Français qui souhaitent investir dans la pierre portugaise, qui achètent leur bien avec leur numéro fiscal de non-résident et s’empressent de le déclarer au service des impôts une fois l’acte signé.

Renseignez-vous sur votre statut fiscal (résident ou non-résident) pour savoir si vous êtes assujettis à la fiscalité locale, française ou les deux, avant d’envisager l’achat.

En effet, en cas d’erreur, vous serez considérés fiscalement résidents dans les deux pays et pourrez être doublement imposés, en France et au Portugal. Élément à ne pas prendre à la légère lorsque l’on sait qu’il faut attendre entre un mois et un an avant de pouvoir faire la correction.

L’inégalité des assurances

Les propriétaires de biens au Portugal qui souscrivent à une assurance habitation ne peuvent pas la déduire de leurs revenus fonciers, car les autorités fiscales le considèrent comme un extra-facultatif.

L’assurance multirisque habitation étant manifestement facultative, les dépenses correspondantes engagées ne peuvent donc être considérées comme éligibles à la déduction des revenus locatifs obtenus par le contribuable.

En revanche, dans le cadre de la catégorie F de l’IRS pour la déclaration des revenus locatifs, l’agence fiscale portugaise accepte les déductions pour l’assurance incendie, car elle est obligatoire dans toutes les propriétés portugaises ordinaires louées.

Travaux = allégements fiscaux ?

Il y a effectivement de nombreux avantages qu’il serait dommage de manquer par négligence, surtout si vous voulez faire des travaux pour valoriser votre bien avant location.

Apprenez que les dépenses occasionnées par la taxe foncière municipale et la copropriété peuvent vous être exonérer dans leur intégralité, car elles constituent une dépense nécessaire à la location.

Il en est de même pour les dépenses liées à la réparation ou au remplacement, à condition qu’elles soient dûment et juridiquement prouvées et qu’elles ne puissent juridiquement pas être considérées comme des meubles.

Sachez aussi que les dépenses engagées et payées au cours des 24 mois précédant le début de la période de location en relation avec les travaux d’entretien et de conservation du bien peuvent également être déduites, à condition que le bien n’ait pas été utilisé à des fins autres que le bail.

Important : pour pouvoir prétendre à toutes ces déductions, il est absolument nécessaire que la facture identifie le bien sur lequel les travaux ont été effectués ainsi que son emplacement exact, et pas uniquement l’adresse des demandeurs.

Conclusion

Comme vous venez de le voir, que vous soyez déjà propriétaire d’une maison au Portugal ou que vous projetez d’acquérir un bien pour bénéficier d’un revenu locatif, il y a certaines conditions à respecter pour réussir son projet.

Que ce soit au niveau des travaux, déductions fiscales ou Airbnb, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des autorités compétentes, locales ou non, qui médiatisent peu les opportunités possibles.

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!