Immobilier en Algarve : un marché en ébullition

Le marché immobilier en Algarve est extrêmement dynamique. La région arrive en seconde position derrière Lisbonne en terme de nombre d’acquéreurs étrangers. En 2018, plus de 50% des achats de biens immobiliers en Algarve ont été réalisés par des capitaux étrangers.

Pourquoi l’Algarve plaît tant aux Français ?

L’Algarve est la région la plus méridionale du Portugal. C’est la région star des cartes postales grâce à ses belles plages de sable fin et un mer turquoise. La région est aussi réputée pour ses parcours de golf de grande qualité aux panoramas époustouflants. Plusieurs compagnies aériennes low cost relient Paris à Faro en 2h45 seulement.

La côte située entre Lagos et Faro est aujourd’hui bordée de villas, d’hôtels et d’infrastructures touristiques. La côte atlantique ouest et l’intérieur des terres de la région sont restés plus authentiques. Le triangle d’or – Quinta do Lago, Vale do Lobo et Almancil – est la zone la plus recherchée par les étrangers. On y trouve des villas de prestige et des biens haut-de-gamme.

L’Algarve enregistre une des plus fortes progressions démographiques d’Europe, soit + 15% entre 1992 et 2002 selon une étude d’Eurostat. La région devrait même compter environ 565 000 habitants d’ici 2030 ce qui implique une pression foncière importante et des prix immobiliers à la hausse. Faro, avec environ 60.000 habitants, est la capitale de cette région mais c’est la la commune de Loulé qui est la plus peuplée avec 67.000 habitants.

L’Algarve, c’est aussi un coût de la vie plus bas qu’en France de 25% et une qualité de vie agréable avec 300 jours de soleil par an.

Prix et tendances du marché immobilier

L’Algarve est une des régions les plus dynamiques pour l’immobilier au Portugal. Depuis la crise de 2013, le marché immobilier de l’Algarve est en pleine croissance. 50% des nouveaux acquéreurs en Algarve sont des étrangers, souvent des retraités européens en raison du régime fiscal attrayant offert par le pays.

Si Lisbonne et Porto ont concentré 64 % des transactions en 2017, soit 19 milliards d’euros de transactions, l’Algarve représente 9,4% du nombre de biens vendus en 2017 et complète le podium. Ces trois régions sont le moteur du marché immobilier portugais, selon les Echos.

Les villes les plus dynamiques au niveau immobilier sont Albufeira et Loulé, deux hauts-lieux touristiques. Les prix moyen de la pierre y ont connu une hausse respective de 8 % et 6% dès l’année 2015. Ils ont précédé l’ensemble des hausses de prix du Pays de quelques mois. En 2016, les revenus liés aux locations touristiques en Algarve ont augmenté de 12%.

Globalement, les prix immobiliers en Algarve sont plus chers au Barlavento (la partie occidentale de l’Algarve), qu’au Sotavento (partie orientale). Fin 2016, l’Algarve a connu une hausse générale de 14,5% de ses prix immobiliers, et affichait déjà un prix moyen au m² de 1900 €. Lagos, Vila do Bispo, Albufeira, Loulé se négociaient jusqu’à 2500 du m2 en moyenne.

Villa bord de mer AlgarveOù acheter en Algarve ?

L’Algarve reste accessible à des investisseurs étrangers, à l’exception de Faro et à condition d’aller à l’intérieur des terres. Il est toujours possible d’y trouver une maison avec piscine pour 2.500 euros le m².

Prix moyens constatés pour l’immobilier dans les principales villes de l’Algarve et évolution sur un an.
Albufeira : +14% – 2800 €
Faro : +12% – 2700 €
Lagos : +14% – 3300 €
Tavira : +10% – 2300 €
Portimao : +6% – 2100 €

Y’a t’il un risque de bulle immobilière en Algarve ?

La question mérite qu’on s’y attarde car les prix immobiliers ont considérablement augmenté depuis 5 ans. Les portugais aux revenus médians n’ont clairement plus les moyens d’investir dans l’immobilier en Algarve qui s’oriente vers une offre de luxe très prisée des étrangers.

Les signaux sont inquiétant sur certains aspects. Les banques portugaises délivrent 5 fois plus de crédits immobiliers qu’en 2013 et les emprunteurs – aveuglés par leurs rêves de plages paradisiaques – ne sont pas toujours solvables. Les banques sont cependant assez vigilantes. Les opérations de promotion immobilière massives avec des projets de plus de 12 millions d’euros sont monnaie courante.

Selon une étude récente de Bloomberg réalisée en 2019, le Portugal ne présente globalement pas de risque de bulle immobilière contrairement à d’autres pays comme le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suède et la Norvège qui, eux, sont en haut de liste. Selon ce classement, le Portugal figure en 17ème position, derrière la France.

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!