+351 936 049 996
Acheter sa voiture au Portugal, une bonne idée ?
5 (100%) 1 vote

Notre article précédent démontre qu’il est plus facile de revendre en France sa voiture que de l’immatriculer au Portugal. Je rappelle qu’il est impossible en tant que résident au Portugal de garder une voiture immatriculée en France parce qu’elle ne serait pas assurable. Donc il faut acheter sa voiture au Portugal. Comment faire ? A quel prix ? Nous allons aussi rappeler les taxes sur la voiture au Portugal, hors les péages déjà vu à l’article précédent.

Les prix des voitures au Portugal

Les voitures au Portugal sont 25 à 30 % plus chères qu’en France. Ceci est le fait des taxes d’importation et peut être aussi de la TVA, ici à 23%. Donc par exemple cette année, pour acheter une voiture du type Golf au Portugal le prix est de 25000 €. Ce prix peut baisser jusqu’à 20000 € et se hisser jusqu’à 28000 € selon les moments de l’année. Ce tarif pour une petite voiture est supérieur au prix pratiqué en France (de 25%). Voir site “Combien coûte ?” cliquez ici

Mais on peut trouver moins cher, avoir de la chance, acheter à des loueurs des voitures qui sortent de leur parc (en quel état ?), acheter à un particulier qui veut revendre vite, etc.. Il y a aussi des sites très utiles du genre “Le Bon Coin” en France mais il n’y a pas un site aussi efficace et unique :

Auto Sapo

Stand Virtual 

Custo Justo

OLX

Bref acheter ici une voiture est relativement simple mais pas une très bonne affaire.

Vous pouvez facilement obtenir un crédit et ici c’est possible sur 10 ans pour une voiture. Ce qui revient à payer un prix comme une location.

Formalités d’immatriculation

La carte grise appelée ici le livret “documento único automóvel” est fondamentale comme en France. Il faut s’assurer de son origine et, désormais, avec la nouvelle législation, de l’enregistrement des amendes. En effet lorsque vous achetez une voiture au Portugal vous achetez les dettes et hypothèques rattachées à celle-ci. Le contrat d’achat et de vente doit distinguer le prix, l’enregistrement et l’année de fabrication de la voiture.

Que vous soyez vendeur ou acheteur d’une voiture au Portugal, il vous faudra passer par la déclaration de vente et d’achat automobile. Ce formulaire est simplement le formulaire du documento único automóvel, et c’est un document dont le but est d’indiquer les parties impliquées dans un processus d’enregistrement d’un véhicule (vendeur et acheteur du véhicule). La vente d’une voiture peut présenter un terme de responsabilité automobile, mais seule la déclaration de vente est valable devant les autorités. La déclaration du documento único automóvel peut être livrée aux comptoirs de service de l’Institut du registre et de l’institut notarial (IRN) et des magasins de citoyens.

 

Taxe annuelle IUC

Si vous êtes propriétaire d’un véhicule immatriculé au Portugal vous devez vous acquitter tous les ans de l’Impôt Unique sur la Circulation (Imposto Único Circulação) IUC. Vous devez faire le paiement de cette taxe impérativement à partir du 1er du mois précédant l’anniversaire de l’immatriculation de votre véhicule, sans quoi vous vous exposez à de lourdes amendes dès le premier jour de retard.

Il faut d’abord obtenir un document unique de créance dit DUC qui a une référence nécessaire au paiement. Pour cela il faut aller sur le Portail des Finanças donc avoir le code d’accès que vous avez du recevoir quand vous êtes allé aux impôts avec votre certificat de résidence.

Avec cette référence vous pouvez payer n’importe où : Finanças, banque, poste ,.. C’est un paiement qui est dans la rubrique Paiement d’état Pagamentos Estado.

 

Contrôle technique

Doit être fait 4 ans après la première immatriculation puis tous les 2 ans puis tous les ans à partir de la 8ème année. Il n’est pas nécessaire en cas de revente.

Ces contrôles techniques se font dans des Centres CITV, liste ici : http://www.imt-ip.pt/sites/IMTT/Portugues/Veiculos/PesquisaCentrosInspeccao/Paginas/PesquisaCentrosInspeccao.aspx

Permis de conduire

Si vous transférez votre résidence habituelle (au moins 183 jours par an) dans un autre pays européen, vous n’êtes pas obligé d’échanger votre permis de conduire actuel contre un nouveau permis dans ce pays. Depuis le 1er juillet 1996, l’échange du permis français en permis local n’est plus obligatoire.

Les permis de conduire délivrés par les pays européens sont, en effet, mutuellement reconnus. Par conséquent, vous pourrez circuler dans ces pays avec votre seul permis de conduire français et ce, quelle que soit la durée de votre séjour.

Néanmoins il semble qu’au bout de 2 ans de résidence permanente il faille échanger contre un permis portugais.Notez qu’il y a aussi des points « à perdre » sur le permis portugais.

L’ambassase française dit ceci :

Les Français qui résident régulièrement au Portugal, et qui sont détenteurs d’un permis français dépourvu de validité administrative (permis rose) sont toutefois tenus, au bout de deux années de résidence, d’échanger leur permis de conduire pour un permis portugais. (Si vous avez le nouveau permis format carte de crédit (après 2013) cela ne s’applique pas puisqu’il faudra faire cette démarche après la fin de validité de votre permis de conduire.)

La réalité c’est ceci : Dans l’Espace économique européen (EEE)2, je peux conduire avec un permis valide délivré par un État membre, sans limite de durée, jusqu’à expiration de la validité du titre, et tant que je ne commets pas d’infraction – auquel cas je peux être contraint d’échanger mon permis contre le permis local. De plus, pour permettre le renouvellement des anciens modèles de permis de conduire par les nouveaux titres européens sécurisés au format carte de crédit, chaque État membre peut exiger que les permis cartonnés sans durée de validité administrative (notamment les permis français délivrés jusqu’en 2013) soient échangés contre le permis local. Ce nouveau titre est naturellement valable dans tout l’Espace économique européen, notamment en France, jusqu’à expiration et renouvellement.

Résumé : Donc ancien permis ROSE à échanger, nouveau permis carte avec validité sans échange nécessaire.

vous pouvez consulter la plaquette relative aux permis de conduire à l’étranger, éditée par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international. L’usager qui a échangé son titre français à l’étranger peut, à son retour en France, solliciter auprès de sa préfecture de résidence le rétablissement de ses droits à conduire sur le territoire national, à condition qu’il ait obtenu ceux-ci après réussite du permis de conduire français.

Rappel : Les consulats ne peuvent ni échanger, ni certifier, ni remplacer les permis de conduire. La seule autorité compétente pour les personnes résidentes au Portugal est l’IMT.

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à contacter l’institut de la mobilité et des transports (IMT) ; la liste des points d’accueil de l’IMT est disponible ici.

Les documents à fournir pour un échange de permis sont les suivants (vous pourrez consulter les dispositions juridiques existantes (en portugais) ici) :

  • l’original du permis à échanger ;
  • 1 photographie aux normes ;
  • l’original et photocopie d’une pièce d’identité et justificatif d’autorisation de séjour au Portugal ;
  • numéro fiscal (« número de contribuinte ») ;
  • une attestation médicale ;
  • pour les permis autres que A et B, un certificat d’aptitude psychologique ;
  • un formulaire Modelo 13 IMT (à retirer auprès de l’IMT ou à télécharger sur le site internet http://www.imt-ip.pt) ;
  • 30 Euros.

 

 

 

Vivre au Portugal en pleine santé vive l'air marin

Vivre au Portugal, pourquoi c'est mieux ?

Inscrivez-vous gratuitement au blog et recevez nos meilleurs conseils pour s’installer au Portugal

Inscription réalisée avec succès ! Bienvenue au Portugal !