Suppression du RNH, Portugal fini ?

par | 11 Oct 2023 | Non classé

3/5 - (7 votes)

Le gouvernement portugais vient de dire qu’il supprimerait l’avantage RNH.

Est-ce un problème ? Est-ce une simple annonce ? Est-ce une catastrophe pour les étrangers qui viennent au Portugal ? Ou est-ce simplement un feu de paille, quelque chose de complètement idiot, voire un petit croche-pied qu’ils se font à eux- mêmes ?

Petite note

Je vais détailler les dessous de ce RNH, de sa création, de sa suppression éventuelle. Les détails demandent des explications précises, longues. Mais pour ceux qui ne veulent pas lire ou n’en ont pas le temps, sautez à la conclusion : NOS SOLUTIONS !

Notre opinion :  La suppression éventuelle (même pas actée réellement à ce jour) n’est pas un problème pour acheter et vivre au Portugal, en aucune façon !

Et on peut TOUJOURS, en allant vite, l’obtenir actuellement. Donc voir NOS SOLUTIONS vers la fin de l’article.

Pour ceux qui veulent savoir l’envers des cartes, nous écrivons sur une réalité bien différente de celle des médias paresseux. La réalité est complexe à expliquer.

Pour ceux qui préfèrent la vidéo, cet article est aussi en vidéo cliquez ici.

Accès au guide pour partir vivre au Portugal

Le RNH, définition et utilité

Alors, qu’est- ce que c’était d’abord que ce RNH ? Le RNH, c’est ou c’était une exemption d’impôts sur des revenus étrangers pendant dix ans pour des gens qui s’installaient au Portugal, pour de nouveaux arrivants.

Une mesure fiscale pour attirer des personnes aisées ou  « riches » au Portugal.

Au début, c’est une exemption totale sur les revenus étrangers, principalement pour les retraités, pour les aider à s’installer au Portugal comme résidents fiscaux permanents sans payer d’impôt sur leur retraite pendant dix ans. Début en 2009.

Et puis ensuite en 2021, au lieu de mettre zéro, ils ont mis la barre des impôts à 10 % du net imposable. Maintenant ils veulent appliquer les taux normaux du Portugal qui ont une progressivité rapide, démarrant dés le premier euro.

Pourquoi ce RNH en 2009 ?

Cette exonération a été mise en place parce que la progression des taux d’imposition portugais est rapide, trop forte pour des personnes qui ont gagné plus que les portugais, qui ont une retraite plus importante que les retraites normales portugaises.

Ces taux sont forts de deux manières. Ils sont importants dans l’absolu même pour les portugais mais surtout ces taux sont forts parce que les salaires étant bas au Portugal, ces taux démarrent vite et sur des bases fiscales beaucoup plus faibles qu’en France.

Voilà, par exemple, l’échelle de progression des taux portugais et on voit que ça démarre très fort au Portugal.  Comparez avec la progression des taux français.

En France 2023 :

Mais ces taux sont prévus pour des salaires et retraites très bas au Portugal, pas pour des retraites des personnes du Nord de l’Europe.

Comparez les salaires moyens :

Donc, en fait, c’est l’inverse d’un paradis fiscal. On peut payer plus d’impôts au Portugal.

Ces taux font payer plus d’impôts (que chez eux) pour des retraités des pays du nord, aux retraites plus élevées en moyenne.

Mais ce sont des personnes qui ont longtemps travaillé et cotisé fortement dans des pays au coût de la vie bien plus chère, ils ne l’ont pas volé leur « belle » retraite !

Bref, venir au Portugal payer plus d’impôts qu’en France, Belgique, etc.. n’est pas trop attractif malgré le soleil, la sécurité, la vie moins chère et autres avantages.

Or en 2009, le Portugal qui se dépeuple a besoin de faire venir des personnes aisées et qui soutiendront l’économie. Donc il vote des modifications des impôts pour leur faciliter la vie et les attirer. Et ça marche !

Et pour aller à la conclusion, en 2023, le Portugal a beaucoup moins besoin des ces personnes aisées alors il enlève cet avantage. Nous allons expliquer pourquoi il en a moins besoin.

Mais ce n’est pas tout et là c’est le scandale.

Confronté à une crise grave du logement des portugais, le gouvernement en profite pour détourner l’attention des ses propres erreurs en jetant l’opprobre sur ces étrangers, profiteurs des avantages fiscaux. Cela contente grandement son flanc gauche toujours soucieux d’égalité, même si cela doit être dans le malheur et vers le bas. Chez les socialistes, tous égaux pauvres est toujours mieux que tous aisés mais avec des inégalités, avec des personnes plus riches encore que les autres.

Alors accuser les « riches » étrangers de profiter d’avantages fiscaux qui ferait augmenter les prix de l’immobilier en mettant les portugais à la rue, c’est génial ! Deux pierres d’un coup ! Puisqu’on a moins besoin d’eux, autant les charger fiscalement et détourner l’attention populaire des réelles causes de la crise du logement au Portugal.

Sauf que c’est absurde et faux ! Expliquons et montrons les solutions.

Pourquoi cette progression très rapide des taux fiscaux?

Parce que les salaires portugais sont plus bas. Et pourquoi sont ils si faibles pour un pays européen ?

Parce que le Portugal (les politiques) a, depuis des années, une volonté de limiter la progression salariale pour rester compétitif. Donc ils sont compétitifs au niveau de l’Europe en maintenant fortement sur leurs salaires vers le bas. Au lieu de chercher à être compétitifs par la productivité, par la compétitivité au travail, etc.

C’est une politique que je trouve assez stupide, si l’on peut dire, puisqu’elle a conduit à une émigration énorme des Portugais qui sont partis chercher des salaires plus élevés, plus normaux dirons nous. Et ceux qui sont partis ont toujours été les plus audacieux, les plus créatifs, les meilleurs travailleurs en un mot.

La population portugaise perd sans cesse en quantité et sans doute en qualité.

Cette émigration de masse a commencé sous Salazar qui a initié cette attitude du Portugal voulant rester à l’écart de la modernité européenne. Mais les politiques suivants ont bien continué avec vigueur cette limitation de la hausse des salaires. Il semble que cela a bien arrangé certains élites (patronales ?) mais le peuple portugais s’est appauvri en argent et en perdant des éléments courageux. Il y a 2 millions de portugais rien qu’en France, y demeurant et y payant leurs impôts, plus de 20 % de la population portugaise. Ils ont voté avec leurs pieds, contre cette politique. N’est-ce pas une perte sèche très grande pour le Portugal ?

Donc les salaires sont bas au Portugal mais autrefois le logement était aussi très bon marché. C’est vrai mais PAS pour de bonnes raisons !

L’évolution des prix immobiliers au Portugal

Une courbe dira tout ou presque.

Les prix étaient ont baissé en 2008 et les années suivantes puis ont fortement remontés à partir de 2015. Pourquoi ?

En 2008 la crise a fortement touché le Portugal. Beaucoup ont perdu leur maison, saisie et mise brutalement sur la marché par les banques, le marché a profondément baissé.

Donc l’immobilier était très, très bon marché. Mais pas forcément pour des bonnes raisons. Parce qu’en fait, des lois avaient empêché complètement le développement de l’immobilier, sauf le développement familial. Il y a eu des lois qui bloquaient les loyers, des lois qui permettaient aux gens de rester 50 ans ou 100 ans dans un logement, pour 50 euros mensuels.

Alors les propriétaires n’ont plus fait de maintenance.  Les centres-villes étaient pourris, sans maintenance depuis des années et des années. Les arbres poussaient sur les immeubles des places centrales de Lisbonne. Je voyais ça et je ne comprenais pas. Que se passait il ?

Donc oui, ça s’est rattrapé, bien sûr, parce qu’ils sont devenus de plus en plus européens, ils se sont intégrés et donc des gens sont venus. Qu’à cause du RNH ? Non, ils sont venus parce que c’était bon marché, que les communications, les vols Low Cost ont permis les voyages, etc… Et puis la loi de l’offre et la demande a joué, des étrangers ont acheté.

Est-ce que c’était pour le RNH à 100 %. ? Le RNH était là pour compenser quelque chose de stupide sur la partie fiscale, puisque les gens auraient payé plus d’impôts. Mais en gros, ce n’est pas forcément pour le RNH que les gens sont venus. En tout cas pas dans des chiffres considérables. Ils sont venus parce que le marché immobilier était dégradé, bradé, et ça ce n’était pas de leur faute.

Ils ont corrigé cet écart, le marché a eu un rattrapage normal dans une intégration à l’Europe. Et les villes se sont embellis, la maintenance a repris, les quartiers ont eu forcément une autre population plus aisée, etc..

Et puis, autre chose qui a beaucoup posé de problème, c’est le phénomène Airbnb. Comme le tourisme, c’est très important pour le Portugal, Il y a eu une volonté de créer beaucoup de logements en Airbnb et de laisser des investisseurs réhabiliter des logements pour les proposer en Airbnb. Il y a eu un rattrapage parce que les investisseurs ont acheté des logements médiocres et en ont fait des logements  « Airbnb » très corrects, très rentables sur quelques mois. Le Portugal (les politiques) trouvait ça très bien qu’il y ait plein de logements touristiques disponibles pour attirer plein de touristes.

Sauf que ça a débordé et qu’il y a eu beaucoup trop d’investissement Airbnb. Au détriment complet de la location en ville !

 

Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle les prix ont monté. Les prix ont monté aussi parce que l’administration portugaise est très lente pour les permis de construire, les licences d’habitation.

Nous avons attendu, par exemple, un an des licences d’habitation pour que le promoteur portugais ai enfin le droit de vendre ses appartements. Un an d’attente ! Souvent les cadastres sont faux, c’est toute une administration qui n’est pas du tout au niveau moderne et qui a donc beaucoup bloqué la construction. Et qui continue d’ailleurs !

Conclusion partielle : Les prix ont augmenté certes mais pas tant que ça et pas à cause du RNH

Est-ce qu’ils ont tant augmenté ? Regardons. A Lisbonne, le M2 est à 5 000 €, mais c’est une capitale mondiale qui se porte fort bien avec du high tech et des start-ups, très belle ville, très agréable à habiter. C’est quand même deux fois moins cher que Paris ou qu’une autre capitale européenne.

Et c’est vrai un peu partout, même en Algarve, où je trouve que les prix sont chers. C’est encore deux fois moins cher que sur la côte méditerranéenne. A emplacement égal, c’est au moins deux fois moins cher qu’en France. Donc non, ce n’est pas si cher que ça.

Regardez ci dessous, les augmentations depuis 1996 sont de 30% au Portugal comme en Allemagne, contre 170 % en Suède et plus de 120 % en France et UK. Sans RNH je crois !

C’est cher pour les portugais parce que les salaires sont bas, sont bloqués. Ils sont bloqués très bas et le gouvernement ne lâche pas les cordons de la Bourse, ne permet pas que le SMIC augmente plus vite et en particulier, les fonctionnaires gagnent peu. Donc oui, de ce côté- là, oui, les salaires ne suivent pas, les salaires ne suivent pas un rattrapage des prix immobiliers qui lui est juste normal. au niveau européen.

Défense du gouvernement portugais

Pour leur défense, il faut reconnaitre qu’ils gèrent en bon pères de famille. Ils payent mal mais ils dépensent peu par ailleurs. Il y a au autrefois de telles gabegies, des telles corruptions et un tel endettement qu’ils sont très prudents. Savez-vous qu’ils remboursent leur emprunts d’état ? Tous les autres pays « roulent » la dette comme la France en l’augmentant même. Le Portugal se désendette ! Bravo ! Mais c’est le peuple qui paye, ça pourrait bien nous arriver en France, bientôt.

Pourquoi ont ils moins besoin des retraités « riches  » ?

Bon ils ont eu ces retraités. Beaucoup ? Pas tellement en fait. On parle de 45 000 RNH tous confondus depuis 2009 (chiffres de 2022) donc en 13 ans environ 2 000 RNH par an si on décompte de ce total les statuts RNH des travailleurs, des entrepreneurs revenus au pays.

2000, 2500 RNH retraités par an, au grand max !

Est-ce que ça peut faire basculer un marché immobilier d’un pays de 10 millions d’habitants ? Je ne crois pas. Et il y a eu d’autres facteurs.

Il y a depuis quelques années une immigration très forte de Brésiliens. « On parle d’environ 300 000 à vivre en terre lusitanienne – soit près d’un tiers des résidents étrangers. Notamment beaucoup d’entrepreneurs qui n’ont pas été satisfaits du résultat de l’élection et qui considèrent le Portugal comme un plan B.”

Il y a aussi les Américains, on parle de dizaines de milliers. Et donc effectivement, il y a des gens moyennement riches ou riches qui viennent pour d’autres raisons, pour la sécurité globale du Portugal, parce qu’ils parlent portugais, pour le climat, etc.

Plus les Golden Visa pour les chinois. Quand même 10 000 de plus et avec des prix stratosphériques. Et ce sont des portugais qui ont vendu et encaissé ces montants .

Alors les politiques se disent « Finalement, on n’a plus besoin d’attirer des gens, on en a assez, on en a trop. »

Ce n’est même pas vrai, le Portugal, malgré tout, se dépeuple. Pays âgé, émigration continuelle due aux salaires trop bas, etc..

Donc il y a crise du logement au Portugal pour le portugais moyen parce que tous ces événements voulus par les politiques ont fait monter les prix mais aussi parce que les taux des crédits, variables au Portugal en majorité, ont aussi montés. Donc prix du logement à la hausse, salaires très bas et bloqués, taux de crédit à la hausse, administration lente, etc.; Tout y est !

Alors on botte en touche sur le RNH :  coupable ! Et on le supprime. Trop facile !

Mais vous voyez tout ce que je dois raconter, écrire, documenter … et encore je résume ! Qui lit ça ? Vous ici donc Bravo ! Mais c’est tellement plus facile de simplifier et d’éloigner les critiques sur des étrangers. Classique !

Nos Solutions

Alors maintenant, on ne peut plus aller au Portugal ? C’est fini, on ne peut plus rien y acheter ? Non, en fait, on va ruser maintenant. On va ruser un peu.

C’est vrai que si vous venez là- bas et que vous vous installez fiscalement au Portugal alors vous risquez de payer plus d’impôts. Peut- être que ça vaut le coup quand même parce que la vie est bien moins chère et pour les autres avantages. Et peut-être parce que ce n’est pas tellement plus.

Mais deux solutions :

  1. La première, c’est que ce n’est pas acté encore, ce n’est pas voté. Donc on a encore jusqu’au 31 décembre pour intervenir et pour obtenir le RNH. Il sera donné encore pour 10 ans, à 10% .

Donc on a jusqu’à la fin de l’année pour avoir une adresse et jusqu’au 31 mars pour le demander. Dans les règlements actuels. Ce n’est pas voté, et ça ne sera peut- être pas voté avant la cession du printemps. Donc, il n’y a pas de problème actuellement.

En plus, le RNH dont on annonce la suppression est celui sur les revenus étrangers pour des retraités et cela ne concerne pas les gens qui viennent travailler avec un RNH à 20 % sur les salaires pour faire venir des gens qui ont un bon potentiel.

Donc, c’est encore une fois des effets d’annonce d’abord et puis on verra ensuite ce que ça donne. Mais on peut encore l’avoir. On peut encore l’avoir si vous vous dépêchez et on sait le faire jusqu’à la fin de l’année. Contactez nous rapidement !

2. Ensuite, je le dis depuis longtemps, on peut très bien avoir une maison au Portugal et ne pas être résident fiscal. Pourquoi changer de pays fiscal ?

Elle n’est pas intéressante la fiscalité au Portugal. Elle ne l’a jamais été vraiment, même avec l’avantage à 0 % qui ne concernait que certains retraités du privé. Mais les retraités du public restaient fiscalisés en France.

Alors achetez une maison secondaire au Portugal et vous restez dans une adresse fiscale française (ou ailleurs). Peut-être chez vos enfants ou quelque part, une sorte de domiciliation fiscale. La France ne va pas cracher dessus si vous y restez fiscalement, même si vous y êtes peu. Et le Portugal ne va pas vous faire de grands discours en disant que vous y êtes trop, même plus de six mois au Portugal. Qui va compter ?

Simplement, il y aura une voiture qui ne sera peut-être pas portugaise mais immatriculée française, assurée française, qui devra remonter de temps en temps en France. Et puis vous resterez dans votre sécu française et/ou vous prenez une sécu privée portugaise, aucun problème. Vous ne serez pas la sécu publique portugaise, c’est tout. Moins de formalités à faire.

Et en fait, vous pouvez très bien acheter en profitant du soleil, de la maison, de la sécurité et y rester quasiment tout le temps. Voire la prêter à vos enfants, à la famille, aux amis ou la sous-louer pendant l’été quand il fait trop chaud au Portugal et vous allez remonter vous balader ailleurs ou en France, etc. Mais vous avez au Portugal seulement une maison secondaire.

Au lieu de payer 10 % à l’État portugais, vous allez payer zéro. Vous allez payer zéro, vous allez rester en France. Vous n’allez pas le payer au Portugal, s’ils n’en veulent pas. Vous n’y serez pas résident fiscal. Voilà, tout simplement.

Et vous pouvez très bien faire ça, vous êtes au Portugal, vous achetez et puis vous êtes simplement en maison secondaire. Aucun problème pour ça. Vous êtes fiscalisé ailleurs et puis vous avez une maison et vous y êtes autant de temps que vous voulez.

Conclusion

Donc oui, une grosse arnaque, pas très sympa parce qu’ils ont fait venir les retraités et puis maintenant on n’en a moins besoin. Et on jette aussi l’opprobre sur ces retraités RNH qui auraient fait monter terriblement les prix. Si vous avez tout lu vous savez qu’il y a bien d’autres raisons, que c’est plus complexe et que la faute politique et administrative est bien plus lourde.

Ce sont eux-mêmes qui ont fait les erreurs et qui maintiennent le pays avec des salaires trop bas par rapport au reste de l’Europe, tout en acceptant d’y être relié. Les Portugais moyens souffrent, ce n’est pas à cause des expatriés qui viennent, qui donnent du travail aussi, qui leur achètent leurs maisons à de bons prix. S’ils souffrent, c’est parce que les salaires sont trop bas et qu’il y a d’ailleurs trop d’immigration portugaise et que beaucoup de services manquent de main d’œuvre.

Le Portugal est une aubaine pour les entrepreneurs étrangers

En fait, le Portugal continue à être une super aubaine pour quelqu’un qui veut développer, parce qu’il manque de bras dans tous les domaines. Et ça manque de bras aussi bien dans la construction que dans le service, même dans la restauration, à condition d’avoir une petite idée derrière la tête. Il y a plein d’opportunités et c’est très intéressant.

Et là, à ce moment-ci, bon, il faut trouver une location, c’est un peu compliqué, mais on est capable de vous accompagner pour trouver tout ce qu’il faut pour travailler. Et là être fiscalisé au Portugal n’est plus un problème, surtout avec une société imposée à 17% !

Et là, aujourd’hui, c’est vraiment, vraiment une opportunité géniale. Allez, vous voyez, le ciel reste bleu.

 

? Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

8 Commentaires

  1. Fortin

    Bonjour
    Il me semble petite précision,a confirmé,que effectivement dans vos articles précédents je ne le lisais pas oui les retraités fonctionnaires restent fiscalement attachés à la France ….sauf une part non négligeables qui n’est pas a devoir celle de la CSG et RDS car en effet c’est uniquement si vous résidez en France …
    Là si fiscalement le retraité français reste fiscalement en France …il payera ces contributions…avant non car sa résidence principale était au Portugal.
    Un calcul à faire
    Cordialement

    Réponse
  2. Grembowiec albin

    Je suis aux portugal depuis deux ans et je n’ai pas le rnh. Encore possible de l obtenir maintenant
    Je suis pensionné. Merci de votre réponse. Bonne journée

    Réponse
    • Jean

      Oui si vous n’êtes pas encore résident fiscal au Portugal. Donnez moi plus de précisions ?

      Réponse
    • Grembowiec albin

      Bonjour. Oui je suis residen depuis deux ans mais je me suis prix un peut trop tard alors etil encore possible de obtenir le rnh merci de votre réponse

      Réponse
      • Jean

        Je vous ai envoyé une réponse sur votre email mais il y a une erreur.

        Oui c’est peut-être possible. avez vous fait des démarches pendant ces deux années pour être résident fiscal au Portugal ? Si OUI quand ? Et si NON alors c’est possible.

        Réponse
        • Grembowiec albin

          Bonjour. J ai payé pour la première fois les impôts de 2022 . Je me suis rendu aux bureau des finances en 2022 pour faire ma demande il mon répondu qu´ils étaient trop tard il fallait le faire dans les trois mois pour optenir le rnh. Donc ci ces encore possible je l optenir j aimerait savoir où je doit m’adresse merci. A plus

          Réponse
          • Jean

            Si c’est trop tard, la situation est la même, c’est trop tard. C’est l’année et 3 mois après la PREMIERE inscription comme résident, le CRUE. Donc c’est fini, désolé.

  3. Christine

    Trop vrai !
    Très bien décortiqué et expliqué sur les 2 articles !
    Bravo et merci !
    On reste !
    Christine.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logement abordable | Emplois bien payés | Immobilier rentable

Découvrez maintenant comment obtenir une vie de rêve au Portugal

Logement abordable | Emplois bien payés | Immobilier rentable
Découvrez maintenant comment obtenir une vie de rêve au Portugal

You have Successfully Subscribed!