Accueil » Quitter la France : le guide de l’expatriation de A à Z » S’expatrier en Espagne en 8 questions essentielles

S’expatrier en Espagne en 8 questions essentielles

par | 22 Sep 2022

Vue sur Madrid

Le climat doux tout au long de l’année, la qualité de vie et la proximité avec la France sont trois des principales raisons qui encouragent les ressortissants français à s’expatrier en Espagne.

Ce pays moderne est réputé à travers le monde pour sa riche culture artistique, culinaire et son art de vivre.

L’Espagne est effectivement une destination très prisée des expatriés du monde entier.

Environ 15 % de la population espagnole est née à l’étranger. Cela représente environ 7,2 millions de personnes, dont 5,1 millions sont nées hors d’Europe. Environ cinq millions de résidents ne possèdent pas de passeport espagnol.

Quelle est la qualité de vie des expatriés en Espagne ?

Le Better Life Index de l’OCDE place l’Espagne au-dessus de la moyenne en ce qui concerne l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les revenus et la richesse, le logement, l’état de santé, les liens sociaux et la sécurité.

maison avec piscine au Portugal

Toutefois, le pays se classe en dessous de la moyenne en ce qui concerne la qualité de l’environnement, l’éducation et les revenus.

Selon le classement annuel de HSBC, basé sur une enquête menée auprès de plus de 20 000 expatriés, l’Espagne se situe en troisième position dans la catégorie “vie d’expatrié” en 2021.

En outre, les expatriés en Espagne devront réfléchir attentivement aux salaires – le pays se classe nettement moins bien que d’autres pays européens, comme la Suisse et les Pays-Bas, en termes de salaire. Comme dans d’autres parties du monde, vos revenus ont un impact sur votre qualité de vie.

La vie en Espagne est-elle chère ?

L’Espagne n’est généralement pas un pays où la vie est chère. Le coût de la vie est parmi les plus bas d’Europe occidentale, même dans les villes, mais les salaires sont tout aussi bas.

Selon l’Institut national de la statistique espagnol (Instituto Nacional de Estadística), les ménages ont dépensé en moyenne environ 2 250 € par mois, tous frais confondus, en 2020. Il convient donc de prévoir un budget d’environ 2 500 € pour un ménage de deux personnes, y compris les repas au restaurant et les divertissements pour se situer dans la moyenne.

Cela dit, la vie à Madrid est moins chère que dans de nombreuses autres capitales d’Europe à commencer par Paris. El Foro, comme l’appellent certains habitants, se classe 67e sur 206 villes dans l’enquête sur le coût de la vie menée par Mercer en 2021.

Barcelone, 84e sur la liste, est encore moins chère, avec une qualité de vie similaire à celle de la 19e ville la plus chère de l’enquête, Londres.

Valence et Séville, les villes suivantes, sont nettement moins chères et offrent également une bonne qualité de vie.

Environ 25% de la population espagnole était menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2019, selon les données d’Eurostat. C’est plus élevé que la moyenne de l’UE, qui est de 21%. La pandémie de coronavirus a creusé les inégalités sociales. C’est un source d’inquiétude pour l’avenir.

Est-il facile de travailler en Espagne ?

Selon votre pays d’origine, travailler en Espagne peut être différent de vos expériences passées. Les expatriés en Espagne doivent se préparer à adopter une journée de travail plus longue ou plus tardive.

Les journées de travail typiques sont divisées en deux parties, séparées par une longue pause. La journée de travail commence généralement à 08h30 ou 09h00 jusqu’à environ 13h30, puis reprend à environ 16h30 pour se terminer vers 20h00.

En moyenne, les Espagnols travaillent entre 36 et 37 heures par semaine, mais la semaine de 40 heures n’est pas rare.

Le pays obtient déjà un score bien supérieur à la moyenne dans l’indice d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée de l’OCDE, mais ce classement pourrait bientôt s’améliorer encore. La nation est devenue l’une des premières à tester une semaine de travail de quatre jours en 2021. L’objectif était de déterminer si des semaines de travail plus courtes pouvaient améliorer la productivité.

En même temps, l’Espagne a un taux de chômage notoirement élevé. Bien que le chômage ait diminué pendant quatre trimestres consécutifs en 2020 et 2021, le taux de chômage s’élevait encore à 14,5 % au troisième trimestre de 2021.

Les salaires des expatriés en Espagne sont-ils intéressants ?

Le coût de la vie en Espagne est moins élevé que dans d’autres régions d’Europe, mais les salaires sont également plus bas. Le salaire minimum pour un emploi à temps plein en Espagne est d’environ 1 125 € bruts par mois en 2021. Le revenu annuel des ménages après impôts et transferts en Espagne est légèrement inférieur à 20 000 € par an.

Le salaire moyen en Espagne s’élève à 1 374 € par mois, contre 5 597 € en Suisse et 2 210 € aux Pays-Bas aux taux de change de janvier 2022.

Est-il facile de trouver un logement en Espagne ?

En ce qui concerne l’immobilier, les ventes de logements en Espagne ont augmenté car le marché a rebondi à la suite de la crise du COVID-19. Les ventes de maisons et d’appartements ont augmenté de 12 % en juillet par rapport à la même période en 2019, avant la pandémie.

Dans l’ensemble, les prix des maisons ont augmenté de plus de 3 % au deuxième trimestre de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente. Les expatriés qui cherchent à acheter un bien immobilier en Espagne peuvent s’attendre à payer en moyenne 1 830 €/m², en décembre 2021.

L’Espagne a l’un des taux de propriété les plus élevés – juste derrière Malte, avec 76 % des Espagnols propriétaires de leur lieu de résidence.

Si vous souhaitez louer en Espagne, un appartement d’une chambre en centre-ville peut vous coûter 640 € en moyenne. Il vous faudra débourser jusqu’à 1 000 € pour un logement de trois chambres à coucher situé dans le même quartier.

Aucune restriction n’est imposée aux acheteurs étrangers qui souhaitent acquérir une propriété en Espagne et les banques espagnoles proposent toute une gamme de produits pour les investisseurs étrangers.

Comment se passe l’éducation des enfants en Espagne ?

Dans l’ensemble, l’Espagne est très bien classée en ce qui concerne divers indicateurs relatifs à l’enfance, notamment l’éducation, la nutrition et les soins de santé, selon l’UNICEF. L’Espagne se classe au 6e rang des 38 pays les plus riches du monde pour les résultats en matière de bien-être des enfants : mental, physique et scolaire.

L’Espagne offre des soins de santé gratuits à tous les enfants résidant dans le pays. Le pays se classe au 19e rang du plus récent indice d’accès et de qualité des soins de santé, avec un score de 92 sur 100. En Espagne, 98 % des enfants sont en bonne santé.

Cette situation se poursuit à l’adolescence, selon les données pré-pandémiques de l’OCDE. Les adolescents se disent à l’aise à l’école en Espagne, ce qui est plus élevé que dans tout autre pays de l’OCDE. En outre, relativement peu d’adolescents déclarent avoir été victimes d’intimidation (14 %, contre une moyenne de 19 % pour l’OCDE).

Le niveau d’éducation en Espagne est relativement élevé. Le pays obtient un score de 491 en lecture, en mathématiques et en sciences, supérieur à la moyenne de 486 de l’OCDE.

Il existe une grande variété d’options de scolarisation pour les enfants d’expatriés, notamment les colegios concertados subventionnés par l’État, les écoles internationales où l’enseignement est dispensé dans différentes langues, les écoles privées religieuses et les internats.

Les enfants d’expatriés qui apprennent l’espagnol comme deuxième langue bénéficient d’une aide de l’État. En plus de fournir une aide supplémentaire en classe, les écoles peuvent également donner des cours en espagnol dans une classe de langue séparée.

Quelle est la qualité du système de santé en Espagne ?

L’Espagne se classe sixième sur 93 pays dans l’indice de soins de santé mais c’est en dessous de la France. L’Organisation mondiale de la santé classe le système de santé espagnol au septième rang mondial pour son efficacité.

L’Espagne offre des soins de santé de haute qualité, dans des établissements publics et privés, et de nombreuses cliniques proposent les deux types de soins. Environ 90 % de la population utilise le système de santé public.

Selon l’OCDE, l’Espagne comptait 4,4 médecins pour 1 000 habitants en 2021. En comparaison, il y avait 2,64 médecins pour 1 000 habitants aux États-Unis. De nombreux professionnels de la santé en Espagne parlent anglais, notamment dans les grandes villes. Toutefois, la situation peut être très différente dans les zones moins peuplées.

Les expatriés en Espagne bénéficient de la gratuité des soins de santé publics s’ils remplissent certaines conditions, comme la résidence ou le statut d’étudiant. Les soins de santé publics en Espagne sont couverts par les paiements de la sécurité sociale, qui sont effectués par tous les salariés et travailleurs indépendants. Les conjoints et les enfants des travailleurs sont également couverts.

Toutefois, de nombreux expatriés en Espagne choisissent de souscrire une assurance maladie privée pour avoir accès à une meilleure couverture de certains frais (lunettes, dents…). Environ 19 % de la population espagnole bénéficie d’une forme de couverture médicale privée.

L’assurance maladie privée en Espagne coûte généralement entre 50 et 200 € par mois selon les options souscrites.

Quel est le pire aspect de la vie en Espagne ?

Les expatriés en Espagne peuvent avoir du mal à s’habituer aux salaires plus bas du pays.

De plus, tout va plus lentement en Espagne, ce qui est parfois frustrant pour les expatriés habitués à un rythme plus rapide. Il semble souvent que les délais – dans les affaires ou la bureaucratie – soient flexibles.

Il faut savoir prendre son temps et ralentir, c’est aussi ça le charme de la vie en Espagne.

0 commentaires

maison au Portugal

Nos derniers articles

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!