Quelle maison fabuleuse et à prix de rêve pourriez-vous vous offrir au Portugal ?

Expats au Portugal – Retour d’expérience
5 (100%) 1 vote[s]

Vous me demandez souvent ce que pensent les expats au Portugal, ceux qui s’y sont installés depuis longtemps. Disons au moins quelques années. Alors comme nous avons de nombreux contacts avec tous ceux qui sont passés à la Casa Vergao, j’ai interviewé quelqu’uns de nos “anciens”. Voila ici en quelques paragraphes ce qu’ils en pensent et il faut bien le préciser je suis bien d’accord avec eux.

Est ce difficile d’apprendre le Portugais ? Est ce qu’on s’en sort sans bien le parler, voire sans le parler du tout ?

C’est une question récurrent AVANT de venir au Portugal mais c’est probablement le point sur lequel il y a ensuite le moins de difficultés. Pour résumer, on peut ne pas parler du tout portugais ! C’est un peu limite mais beaucoup, vraiment beaucoup de portugais parlent ou français ou anglais. Il faut parler l’une ou l’autre de ces deux langues. Le français c’est déjà très courant mais les jeunes générations sont plus aisées en anglais. Les portugais adorent parler avec vous en français s’ils ont été en France pour le travail ou par leur famille.

Par contre dans les administrations, c’est plus difficile et il faudra souvent l’aide d’un ami portugais pour traduire ce qui est souvent un dialogue technique.

L’espagnol est un plus mais n’est pas forcément très apprécié (toujours un léger différent entre ces deux pays) et va de plus obliger à prononcer les mots presque identiques de manière différente. Cela aidera beaucoup par contre à lire les textes.

Nos expats au Portugal suivent des cours souvent gratuits et progressent parfois très vite. Cela dépend de l’ardeur et de l’audace personnelles à oser parler même mal. Le plus difficile est de comprendre le portugais oral avec des accents bien différents. A la campagne c’est comme en France, on les comprend moins bien.

Pour écrire et lire, il y a Google Translate c’est parfait et très utile. Nos expats au Portugal s’en servent beaucoup.

Est ce facile de s’adapter au Portugal ?

Oui clairement oui ! Tous le disent, on se sent vite à la maison ici. L’accueil est chaleureux partout, on retrouve beaucoup d’enseignes connues comme Intermarché, Leclerc, Ikea, etc.. Comme la langue ne pose pas de gros problèmes, que la météo est bien souvent favorable, que la culture de base est la même, on est à l’aise pour voyager, rencontrer d’autres personnes, découvrir. Bref on est rapidement devenu un expat local adapté.

L’adaptation au Portugal est facile. Pour moi personnellement et après beaucoup de voyages et de vies dans d’autres pays c’est LE pays le plus facile à vivre comme étranger. De loin !

Est ce qu’on peut s’ennuyer ? Se retrouver seul(e) ?

Pas du tout ! C’est clair nos expats au Portugal font beaucoup de rencontres. D’abord par le fait qu’on ose aborder bien plus facilement d’autres personnes parlant français par exemple, qu’on va faire connaissance alors qu’en France on serait passé sans rien dire, sans découvrir l’autre. C’est l’avantage d’être une minorité qui se reconnait et se retrouve. Il y a de plus les associations de français qui fédèrent et proposent des activités intéressantes : Danse, jardins collectifs, jeux de cartes, cours de langue, sport, etc..

D’une manière générale, nos expats au Portugal sont très occupés, sortent beaucoup, s’invitent réciproquement. Mais aussi rencontrent beaucoup de portugais. Ils sont invités dans les familles, essayent de les inviter aussi mais c’est un peu plus difficile. Les portugais restent plus facilement dans leur famille.

Bref les rencontres sont plus faciles, variées, aisées et nombreuses. Vous ne vous ennuierez pas même si vous êtes seul(e), timide, peu social en France. Ici le climat social, les cafés prêtent à la rencontre. En confiance.

Est ce facile avec les formalités et l’administration portugaise ?

Sur ce point, les commentaires sont plus partagés. Oui c’est facile si la situation de la personne est simple et surtout si elle est bien conseillée, si elle sait quoi faire, où et comment. Etre un retraité avec le statut RNH au Portugal est assez simple, les formalités que nous détaillons et expliquons depuis longtemps sont bien connues. Suivre un chemin accompagné est facile. Seul(e) et sans savoir c’est bien plus difficile. Nous avons payé pour le savoir.

Si la situation personnelle est plus complexe comme par exemple un passeport non européen, un montage de société, des revenus étrangers complexes, des capitaux venant d’autre pays que l’Europe c’est bien plus compliqué. Il arrive souvent que le personnel administratif et fiscal ne sache pas comment faire. Les interprétations des textes, des formalités à faire sont très variables suivant les villes, les bureaux. Il faut demander plus haut, souvent à Lisbonne.

C’est aussi le cas s’il y a eu une erreur quelque part et surtout en cas de refus de RNH. Il faut patienter et entreprendre des démarches à Lisbonne, compliqué et peu simple.

Pour résumer, c’est simple quand votre cas est simple et que vous savez déjà comment faire, c’est souvent difficile si votre cas est complexe et qu’il faut corriger une erreur. Donc une note très moyenne.

Et avec les banques ?

L’accueil est génial, vous êtes des VIP d’emblée. Donc la possibilité d’aide, de prêts est toujours là. On peut faire confiance, les banques portugaises jouent bien plus qu’en France leur rôle bancaire. Beaucoup d’expats au Portugal ont acheté avec un prêt bancaire, même partiel.

En logistique par contre comme postage des cartes, des codes parfois, réponse aux emails, formalités,.. c’est plus variable et cela dépend beaucoup des agences. Là aussi une grande partie des conseillers parlent français ou anglais. Parfois les conseillers ne savent par contre rien des formalités légales si elles sont plus complexes que la normale. Attention à vérifier avec un bon avocat !

Avec la voiture ?

On le sait c’est compliqué. Le marché portugais est protégé par des taxes d’importation et c’est compliqué de les lever. On y arrive bien sûr, le coût est de l’ordre de 1000 euros tout compris mais c’est long et empêche de revendre la voiture. De l’avis de tous les expats au Portugal, le mieux est de vendre en France et de racheter ici. Il semble que les voitures sur place sont plus chères mais certains m’ont dit avoir vu des prix équivalents à la France.

Donc c’est un des points négatifs et pénibles. Comme de plus l’essence et les péages sont aussi chers, voire plus chers qu’en France, ce chapitre de la voiture n’est pas le point fort du Portugal.

Et pour se loger ?

Alors là il n’y a pas photo ! C’est bien mieux et même souvent génial. Les prix sont très attractifs sauf si on se précipite dans des lieux trop demandés et trop fréquentés. Comme au bord de l’Océan ! Pourtant pas l’emplacement le plus agréable vu le vent, les tempêtes et les entrées maritimes. Tous nos expats au Portugal ont trouvé de merveilleux appartements ou d’excellentes maison bien moins chères. Et surtout avec un soin de construction, un soin des détails et des aménagements remarquable. A tout point de vue, en cherchant un peu, on trouve des merveilles.

Par contre souvent pas de chauffage installé. Attention car on visite souvent à la belle saison et on ne remarque pas le froid possible de l’hiver. Installer une clim réversible est souvent possible avec les tuyaux déjà en place mais est ce économique en hiver ? Ne pas oublier que l’électricité est ici un peu plus chère qu’en France. Pas de nucléaire ici et pas de rabais concurrentiels. EDP c’est une société privée.

Pour manger ?

Là aussi c’est très, très bien. Pas cher du tout, surtout les restaurants avec des plats principaux à 5 euros. En tous cas dans le Centre. La nourriture est moins chère partout. Certains expats ne sont pas d’accord avec ce point mais tout dépend des habitudes de consommation et des lieux de vie. Vivre à la française au Portugal peut être plus cher ! Si on ne peut se passer de fromages importés, de saucisson peut être ?

Enfin la sécurité ?

C’est LE point fort, un calme, une paix sociale, une sécurité quasi totale et partout ! C’est le quatrième pays le plus sûr au Monde et ça se sent partout, tous les jours. En fait on oublie même que cela pourrait être différent. Ailleurs ! Voir article ici : Sécurité au Portugal.

Il y a ici de très nombreuses fêtes, toute l’année. C’est aussi pourquoi on ne s’ennuie pas ! Et partout, toujours, il y a très peu, voire pas du tout de police. Au dernier carnaval où nous sommes allés il n’y avait personne, pas de fouilles, pas de policiers, pas de “sentinelles” avec des armes. La paix comme autrefois.

Alors globalement contents ?

Oui réellement nos expats au Portugal sont très contents. Si vous le désirez et quand vous viendrez vous pouvez leur parler, les rencontrer. Vous verrez que ce petit texte est exactement ce qu’ils pensent, ressentent et je partage pleinement ces points avec eux.