Prix du Gaz et de l’Electricité au Portugal

par | 2 Sep 2022 | Caractéristiques Portugal, Général

3.2/5 - (37 votes)

Aujourd’hui un article assez technique (avec plein de chiffres) mais nécessaire pour comprendre ce qui se passe ET avec de très belles surprises pour vous. J

e ne voudrais pas dévoiler trop vite ce qui va vous réjouir mais sachez que le Portugal vient d’obtenir de très gros avantages, de beaux atouts pour vous qui voulez peut-être vous y installer. Surtout pour le prix du gaz au Portugal.

Mais commençons par le plus évident, l’augmentation extrême des prix de l’énergie, du gaz et de l’électricité en Europe. Donc au Portugal ? Eh bien non, beaucoup moins, les prix du gaz et de l’énergie au Portugal restent bien inférieurs.

Prix actuels du gaz et électricité en Europe et au Portugal

A moins de sortir d’une retraite de plusieurs mois seul(e) dans le désert, vous savez que les prix de l’énergie, essence comprise, ont beaucoup augmenté ces derniers mois.

Essence, fuel

L’essence, le diesel ont sait exactement ce que ça coûte à chaque fois qu’on fait le plein. Cela monte et descend, ce sont des prix très concrets. Or finalement ce ne sont pas les augmentations les plus fortes et elles ont été réduites de plus par des actions gouvernementales, des réductions de taxes, un peu partout. Car leur prix est à 80 % en France constitué de taxes donc il est facile de limiter la hausse réelle du pétrole.

maison avec piscine au Portugal

Voila le prix de l’essence par exemple au Portugal et son évolution. Non seulement il est revenu à des niveaux presque normaux mais de plus la variation n’a été que de 20%. Ce qui est normal puisque le prix du pétrole ne compte que pour à peine 20% du prix total. Si le pétrole double, la hausse de l’essence ne devrait pas dépasser, sauf profiteur et spéculation, un cinquième de cette hausse.

Le problème de l’essence, c’est qu’on mesure très bien les hausses et parfois les baisses à chaque plein. Cela pique tout de suite et souvent. C’est très différent avec le gaz et l’électricité pour lesquels les factures arrivent bien plus tard, souvent pour deux mois et varient avec les saisons. Le ressenti est différent.

Gaz et électricité

Là nous ne sommes plus du tout dans ces augmentations limitées. “Mercredi, 24 Août 2022, le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, culminait à 295 euros le MWh pour livraison en septembre, un chiffre stratosphérique comparé aux 27 € enregistrés il y a un an.” C’est 10 fois plus, du 1000 % ! Ce sont des prix à terme sur le marché européen, pas des prix au consommateur, pas encore ! Mais c’est comme si le pétrole passait à 400 Dollars le baril, 4 fois le prix actuel.

Cette augmentation ne se retrouve pas encore totalement dans les chiffres facturés actuellement voir ci dessous. Mais même avec un gel des prix, on en est à 47 %. Sans la protection de l’Etat, le gaz aurait été 105,1% plus cher qu’au 1er octobre 2021. Dites vous bien que vous n’avez encore pas vu grand chose des réelles hausses de prix.

L’Europe vit une crise de l’énergie, avec des prix qui explosent. Dans les pays qui ne protègent pas les consommateurs, c’est énorme déjà.

En Belgique, la facture moyenne d’un ménage pourrait atteindre entre 8.000 et 10.000 euros par an, aux prix actuels. Actuellement certains le constatent avec effarement dans les pays comme l’Angleterre, l’Irlande qui laissent jouer le marché sans l’amortir. C’est effrayant, lisez ici. Suivant le Daily Mail “Les retraités britanniques sont également confrontés à un hiver « terrifiant », car les personnes âgées sont sur le point de subir une hausse de 80 % de leur facture énergétique en octobre.”

Lisez aussi l’excellente analyse mensuelle 2000 Watts de Laurent Horvath : “En Europe et notamment en France et en Allemagne, le prix de l’électricité sur le marché a dépassé €2 par kWh. Durant la pandémie, il surfait la vague à 5 ct kWh. Il se murmure que les prix pourraient dépasser les €3 kWh en France durant cet hiver.” Donc 3000 Euros le MWh.

Et l’électricité suit pour différentes raisons dont l’indexation de son prix sur la source la plus chère. En effet il y a une règle européenne assez curieuse qui dit ” que le prix est dicté par le mécanisme du marché européen, qui fonctionne selon l’unité marginale la plus chère, ou la dernière à entrer en fonction pour couvrir la demande. C’est dans ce cas le gaz, dont le prix atteint des sommets, à cause de la guerre en Ukraine et des livraisons de gaz russe interrompues ou diminuées depuis l’invasion.”

Je n’ai aucune idée du pourquoi de cette règle, c’est une pure invention de la bureaucratie Européenne et c’est juste une catastrophe actuellement.

Prix moyen énergie en Europe le 1er Septembre 2022

Au niveau mondial, aujourd’hui, l’électricité a des prix bien variables. Notez le prix plus bas du Portugal et de l’Espagne (193 euros le MWh contre 635 euros en France) mais encore plus bas il y a les US (95 Euros le MWh). Il y a une distorsion incroyable dans la fourniture d’énergie donc dans la concurrence.

Notez bien que les US qui poussent l’Europe a refuser le gaz russe et donc nous mets en péril énergétique, les US donc n’ont pas nos prix énergétiques. Et de loin. Les conséquences  ce ces politiques seront graves pour nous, pas pour eux.

Prix de gros de l’électricité le 2 Septembre 2022

Et donc les factures du gaz et de l’électricité bondissent. Mais notez le prix de l’énergie au Portugal et Espagne (c’est le même) 193,36 Euros aujourd’hui contre 635,63 euros en France. Nous allons y revenir.

Les entreprises souffrent déjà

Nous parlons des factures des particuliers, des retraités mais pensez aux entreprises qui ont besoin de beaucoup d’énergie et voyez, elles ferment déjà : Les verriers par exemple Duralex, Arc ferment déjà leur fours, leur PDG parle ici, lire Les Echos. “Quel est le coût de l’énergie dans votre production ? Depuis le début 2021 et c’est prévu jusqu’en 2023, les prix de l’électricité sont multipliés par 22, le gaz par 18 (il parle de prix de trading, je crois, pas de prix réellement facturés). “L’énergie représentait de 5 à 7% de notre chiffre d’affaires il y a un an. Aujourd’hui, cela représente 40%.” José-Luis Llacuna à franceinfo

Autant vous dire qu’à ces prix-là, c’est impossible de continuer à produire et cela met en péril la pérennité des entreprises.

« Un passage à 100 euros par mégawattheure – la plupart des industries européennes ne peuvent pas fonctionner, n’est-ce pas ? Donc si vous êtes à 1.000 euros par mégawattheure, cela va bien au-delà de la seule destruction de la demande », a déclaré Francisco Blanch de BofA dans une interview accordée à Bloomberg.”

Les usines européennes d’acier inoxydable ferment en raison de la crise énergétique

“Jusqu’à présent, environ trois millions de tonnes de la capacité européenne d’acier inoxydable sont menacées. Avec la flambée des prix de l’énergie, de nombreuses usines ne peuvent tout simplement pas se permettre de « garder les lumières allumées », pour ainsi dire.” Lire ici en anglais.

Et l’Allemagne est en plus grand danger encore, lisez ici Charles Sannat. ” Les prix de l’énergie sont tellement élevés que bientôt la moitié des entreprises européennes ne pourra plus tourner parce que ces hausses des coûts de production ne peuvent pas être répercutées sur les clients finaux, ou alors l’inflation sera rapidement à deux chiffres et dépassera très vite les 20 % comme c’est le cas déjà dans les pays Baltes qui font partis, je le rappelle de la zone euro.”

L’économie allemande s’éteint. Les usines allemandes sont à l’arrêt et ce n’est pas une bonne nouvelle. Car

  • ou bien il y aura une récession très forte avec des pénuries importantes
  • ou bien vous aurez une inflation énorme
  • ou bien peut-être les deux !

Et puis il y a d’autres pénuries car on fait beaucoup avec le gaz. Pas de gaz ou trop cher alors on n’a plus d’engrais (c’est grave pour 2023) et même plus de CO2 et c’est aussi grave tout de suite : “La brasserie Huyghe, qui produit entre autres Delirium Tremens et Averbode, prévient par exemple qu’elle devra arrêter sa production à partir de mardi si aucun nouvel approvisionnement en CO2 n’est livré. Alain De Laet, le grand patron de Huyghe, a déclaré jeudi à VTM News que la brasserie utilise environ 1.500 tonnes de CO2 par an. « Nous payons normalement 375.000 euros pour cela. En raison des circonstances, ce prix est maintenant passé à plus de 5 millions d’euros », a-t-il déclaré. « C’est pourquoi nous cessons nos activités. »

Etc, etc.. Aucun de nos politiques européens ne vit sur terre, aucun n’a jamais fait tourner une usine. On l’avait vu avec le confinement, on va le revoir en plus grave encore car ça va durer. Cette fermeture des industries est bien plus grave que d’éventuelles pénuries de gaz pour le consommateur. Parce que le moteur de l’économie c’est l’énergie. Corrélation parfaite ! J’en reparlerais la semaine prochaine. Si l’économie flanche, allez dans un pays résilient !

Préparez-vous, c’est le sens de mon article. Le Portugal EST une solution. Et même si vous voulez ou devez rester en France, préparez-vous !

Les causes de ces augmentations ?

Bien sûr il y a cette guerre en Russie et Ukraine. Elle aurait pu être évitée. Et les “sanctions” européennes contre la Russie qui a évidemment réagit en réduisant l’offre de gaz. L’Allemagne a interdit de toute façon l’usage du nouveau gazoduc NordStream2 ce qui s’appelle se tirer dans le pied. On se demande s’ils réfléchissent à plus d’une semaine. Et la Russie vient de fermer NordStream1 ! Donc plus de gaz russe en Europe sauf en Hongrie qui, bien que dans l’UE, joue sa partition intelligente avec la Russie, à part de tous les autres.

Je ne résiste pas à citer Thomas Veillet, blog de ce matin : “Dans les bonnes nouvelles d’hier on a donc appris que Poutine avait fermé le robinet de Nord Stream 1 et que, depuis les Européens sont en train de hurler au viol et reprochent à Poutine de ne pas être gentil et d’utiliser le gaz comme arme de guerre pour se venger des gentilles sanctions européennes. Non parce que les Européens, ils veulent bien sanctionner à tout va, mais si y a des conséquences en retour, c’est quand même pas drôle.

Alors vous je ne sais pas, mais est-ce que l’on doit commencer à croire que les politiciens européens sont tous complètement cons ou est-ce qu’ils sont tout simplement idiots ??? Non, parce que j’ai quand même l’impression que c’est comme si tu montes sur un ring de boxe et que tu tabasses le gars dans l’autre coin et quand il se lève et qu’il te colle un énorme coup de boule, tu sautes dans les bras de l’arbitre en couinant parce que l’autre a été méchant !!!”

C’est bien mon impression aussi, il y a un gros bug quelque part chez nos “élites”.

“La cacophonie politique est intéressante. Très peu de politiciens maîtrisent le dossier de l’énergie. Cependant, il y a comme une course à venir étaler son incompétence dans les médias”. Je ne suis donc pas le seul à y penser.

Spécificité française

Et en France il y a eu sous la pression des écologistes enragés et grâce à des politiques qui ne pensent qu’à très court terme (leur réélection et encore, par fois le dernier sondage) un abandon du parc nucléaire. Une image vaut plus qu’un long discours.

On ferme Fessenheim qui marche bien et qui est déjà amortie et on investit dans les éoliennes. OK mais regardez cette image. Un effort impressionnant certes, un coût en millards d’euros ! Mais une production future (sur 20 ou 30 ans max)  égale à 15% de Fessenheim. Cherchez l’erreur.

Construction éoliennes en mer

Et puis il y a l’inflation, qui là aussi a été provoquée par des avalanches de liquidité puis une augmentation des taux. Il n’est pas certain que ce resserrement du crédit dompte l’inflation qui est ou peut-être pas monétaire mais dû à une offre trop rare, matières premières et énergie. Inflation des taxes aussi en France : Envolée de la taxe foncière.

Et il y a la sécheresse !

Bon à la fin, pour nous, ce sont de grosses factures et une récession, etc.. C’est toujours le peuple qui paye.

Et le gaz au Portugal alors ?

Revenons à notre graphique des coûts énergétiques européens. Le prix des énergies au Portugal et Espagne (c’est le même) 193,36 Euros aujourd’hui contre 635,63 euros en France ! 3 fois moins ! Pourquoi ?

Citons AM Business, journal en ligne belge, très bien informé : “Là où la plupart des pays européens payent 600 euros le MWh d’électricité (c’est encore pire au Royaume-Uni), l’Espagne et le Portugal s’en sortent pour un peu plus de 200 euros. En fait, dès le mois de mai, les deux pays de la péninsule ibérique ont appliqué leur propre système tarifaire en plafonnant les prix du gaz. Un système validé par la Commission européenne. Il consiste à ne plus appliquer le prix de l’électricité en fonction du marché Day Ahead.” Tout simplement !

“En raison du lien entre le gaz et le prix de l’électricité, les centrales nucléaires, mais aussi les producteurs d’énergie éolienne et solaire, entre autres, réalisent des superprofits. (..) Les exemples de l’Espagne et du Portugal, qui ont introduit un plafond sur les prix, montrent déjà que la consommation est stimulée (la consommation d’énergie a augmenté) et ces pays exportent même maintenant de l’électricité bon marché et subventionnée vers la France.”

L’exception ibérique marque un précédent en permettant aux deux pays de décrocher du système tarifaire européen. La Commission européenne a en effet ouvert la porte à ce régime particulier, en reconnaissant que le manque d’interconnexions vers la France. Les flux d’un côté à l’autre des Pyrénées, ne représentent que 3 % à 5 % de la capacité installée en Espagne. Cet isolement empêche la péninsule ibérique d’échanger et d’avoir accès aux énergies renouvelables du nord de l’Europe, ce qui l’oblige à fonctionner, de fait, comme une île.”

C’est la bonne surprise du Portugal

Voila la grosse et heureuse surprise ! La péninsule ibérique devient une île et donc peut s’affranchir des règles “stupides” de Bruxelles. Etre dans l’Europe a des avantages mais quand on voit comment s’établissent les règles, les lois et les décisions, il y a, j’en ai l’impression, bien plus de désavantages.

Le prix du gaz au Portugal sera plafonné à 40 euros le MWh durant les six premiers mois, avant de monter progressivement pour atteindre une moyenne de 50 euros le MWh sur l’année, soit la moitié de ce qu’il avait coûté ces trois derniers mois. Le gouvernement espagnol calcule que le système va se traduire par une réduction directe de 30 % de la note d’électricité, avec un mégawattheure à 130 euros en moyenne, au lieu de 210 euros ces derniers mois.”

Il y a beaucoup à dire là dessus, sur le dédommagement aux compagnies gazières et d’électricité qui engrangeaient de super profits, sur l’isolement de l’Espagne et du Portugal, etc.. C’est assez technique et complexe. Vous pouvez lire plus ici sur cette escapade ibérique.

Une surprise qui va durer

Mais c’est une très bonne nouvelle pour les portugais, pour vous parce que cet isolement ne peut PAS se combler rapidement et sans doute jamais. La création des lignes haute tension, des gazoducs qui raccorderaient à l’Europe du Nord bloque sur les coûts et les difficultés de tous ordres. Inversement, l’interconnection des pays du Nord les empêchent d’échapper à la règle de Bruxelles !

Donc le Portugal peut maitriser le prix du gaz au Portugal, ses coûts énergétiques, tout tranquillement et en solitaire et pour longtemps. Donc échapper en partie aux épouvantables augmentations énergétiques. Son approvisionnement en gaz est totalement indépendant de la Russie, ils reçoivent du GNL (qui a certes augmenté vu la concurrence) sur leurs terminaux gaziers. C’est ainsi qu’il faut jouer le jeu, avec une certaine indépendance.

Il y a quelques augmentations à venir quand même

Galp et EDP vont augmenter la facture du gaz.  “En comptant les taxes, la facture devrait augmenter de 35 à 37 euros en moyenne, par mois.” Oui c’est une augmentation mais tellement légère par rapport à celle qui attend les français, anglais, etc.. 35 Euros par mois en face de …” Geraldine Dolan, propriétaire du café Poppyfields à Athlone, en Irlande, qui a dû payer près de 10 000 euros pour un peu plus de deux mois de consommation d’énergie.”

Le Portugal va devenir un paradis énergétique 🙂

Votre avantage au Portugal, c’est le prix de l’énergie !

Non seulement vous savez maintenant que vous être protégé au Portugal de certaines augmentations automatiques du prix de l’énergie, en particulier du prix du gaz au Portugal mais de plus, vous savez que c’est pour longtemps. Car le Portugal comme l’Espagne vont rester très longtemps un peu à part de l’Europe. Gros avantage pour fixer le prix mais aussi pour garder ses réserves. La France devra partager par exemple avec l’Allemagne même si le manque de gaz en Allemagne est une conséquence des politiques allemandes et depuis longtemps.

Choisir le Portugal ? J’en avais déjà parlé ici avant l’été et en parlant déjà de l’énergie qui devient hors de prix. Chaque jour, cela devient plus évident.

Rester indépendants, bien gérer ses sources, être finalement dans l’Europe MAIS loin du coeur de l’Europe ce sont de très grands avantages pour le Portugal dans le futur, donc pour vous si vous vous y installez.

Et il y a bien plus encore, nous en parlerons la semaine prochaine. Car ces crises énergétique ne sont pas finies bien au contraire de même que les errements européens.

Donc le Portugal a de plus en plus de chances d’être et de rester à l’écart des plus grands troubles futurs. Et c’est bon pour vous !

Le Portugal ne fait pas tout bien

Mon ami François qui me lit attentivement chaque semaine va me dire que je trouve toujours QUE des avantages au Portugal. Certes c’est tellement souvent le cas. Mais parfois le Portugal n’est pas le bon exemple et curieusement c’est encore à cause de l’Europe, du suivi des consignes européennes.

Le Portugal bat le record européen de mortalité : “Selon les chiffres du portail “Surveillance de la mortalité”, de la Direction générale de la santé portugaise, le nombre de décès en juillet a été supérieur de 30 % à la moyenne enregistrée entre les années 2016 et 2019.” France Soir

Et ce n’est pas un phénomène sur un seul mois : ” En juin, le taux de surmortalité du Portugal était déjà le plus élevé d’Europe, avec 23,9 % de décès en plus par rapport à la moyenne du même mois sur la période 2016-2019. Ces chiffres inquiétants doivent être comparés à la moyenne de l’Union européenne, qui est de 6,2 %. En 2020 déjà, ce record européen avait été battu, selon le site web « InfoClique » de la Direction générale de la santé, avec 10 000 décès de plus qu’en 2019.”

Bien sûr, vous ne trouverez pas ces informations à la TV ou dans les médias de masse mais cette augmentation de la mortalité est mondiale et grave : Lisez attentivement H16 et en plus c’est amusant et bien écrit.

Mortalité excédentaire au USA

Pourquoi cette surmortalité ?

Selon les sources officielles, la tendance à l’augmentation de la mortalité dans le pays est due en grande partie au vieillissement de la population. Le Covid-19 expliquerait 47 % de l’augmentation la plus récente des décès.

Pour autant, de plus en plus d’autorités scientifiques portugaises s’interrogent dans les médias sur le fait que le Portugal détient aussi le record de vaccinations. Plus de 86 % de la population (8 900 000 personnes) ont reçu au moins deux doses de vaccin. Beau paradoxe !

Conclusion : Il est dangereux de suivre l’Europe et ses diktats bien souvent illogiques, sans réalité et motivés par souvent de sombres histoires économiques.

 

 

💬 Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

maison au Portugal

Nos derniers articles

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

7 Commentaires

  1. Isabelle

    Bom dia! Je me régale à chaque fois avec vos articles tellement réalistes et sans langue de bois. Que c est agréable de bon matin devant mon galão !
    J espere qu un jour nous aurons le plaisir de vous rencontrer (nous nous sommes à Azeitão).
    Bom fim de semana!

    Réponse
  2. Yvan Marchetti

    Bonjour, encore un bel article qui confirme ce que tout individu doté d’un esprit curieux savait déjà : l’Europe est une usine à gaz (qui n’en a plus!) qui a fait le bonheur des grands groupes industriels….ils ont pu tondre à loisir les européens , les tromper dans toutes les largeurs (pesticides , industrialisation agronomique , pollution) et surtout les conduire à une situation de plus en plus incontrôlable……confier la majeure partie de son alimentation énergétique à un dictateur ,il fallait le faire…l’Europe l’a réussi.
    Certes tout n’est pas négatif en Europe , la libre circulation des biens et des personnes , la liberté dans un espace sécurisé…mais reste que la construction de l’Europe s’est faite en dépit du bon sens avec le prisme d’une monnaie forte qui n’en finit plus de payer ses mauvais choix …..le Portugal a fait les bons choix énergétiques (https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/energie/100-d-energie-renouvelable-le-portugal-y-est-presque_AN-201804060165.html) , c’est ce qui nous a plu et nous a poussé jusqu’à l’achat d’un bien …mais pas seulement…les choses y semblent plus réfléchies , l’atmosphère y est apaisée , les gens plus souriants même si ce n’est pas l’eldorado et le pays tellement beau et préservé….bref un îlot au goût de paradis dans un coin de l’Europe….pourvu qu’il ne soit pas victime de ses charmes !!!

    Réponse
  3. JF Metral

    Bonjour,
    Merci pour votre article et votre travail. Le ton général et l’orientation sur le réel change un peu du baratin usuel, c’est encore mieux.
    Bien à vous.

    PS : nous sommes au Portugal depuis 2016

    Réponse
  4. OLIVIERI

    bonjour. Merci pour ce bel article. On se demande pourquoi l’Europe a pris des mesures contre Moscou? 30% des terres agricoles Ukrainiennes appartiennent à des sociétés d’investissement Américaines (notamment Black Rock) et 5% à des Chinoises! Nos Politiques ne font qu’exécuter les Directives des US pour quelques intérêts privés étrangers à l’Europe. La population subit les conséquences…peu réjouissant pour les mois à venir.

    Réponse
    • Jean

      C’est aussi mon avis et celui de beaucoup. Mais il n’y a pas d’opposition qui doit être tout autant obligée d’obéir.

      Réponse
    • Patrice Robert Mohr

      Bonjour, j’ai toujours depuis que j’habite au Portugal reçu vos informations c’est une bonne chose. Pour ma part vu mes petits moyens j’ai acheté une vieille maison à crédit, ce qui veut dire pas isolé du froid et l’hiver même si c’est le sud du Portugal me coûte chère en chauffage. En France il y’a des aides pour l’isolation, j’aimerais savoir ci ici aussi il y’a ce genre d’aide, et comment faire pour les obtenir ? Bonne continuation à vous

      Réponse
      • Jean

        Il y a le Sud près de la mer et le Sud comme Beja climat continental. Pas isolée sans doute mais si c’est une vieille maison normalement elle a de bons murs ? Je chauffe au bois, il ne serait pas idéal de chauffer à l’électricité ou même au gaz.

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!