Choisir le Portugal

par | 17 Juin 2022 | Général, Important - Haut de page

Choisir le Portugal
4.9/5 - (9 votes)

Avoir envie de changer de pays de résidence,  avoir envie de choisir le Portugal sont des envies que beaucoup de nos lecteurs partagent. Mais entre l’envie et la réalité d’un départ pour le Portugal il y a une différence, une décision à prendre.

L’article de la semaine dernière sur le « Portugal résilient » (lire ici si vous ne l’avez pas encore lu) a eu beaucoup d’échos, beaucoup de visiteurs et de lecteurs, et même beaucoup de commentaires. La plupart des lecteurs m’ont dit qu’ils partageaient mes craintes du futur proche et la solution qui consiste à choisir le Portugal.

Mais un certain nombre des messages que j’ai reçu font état de difficultés à quitter la France (ou un autre pays d’origine) dans lequel ils ont leurs habitudes, leur relations. Et cet article cette semaine leur sera dédié.

J’ai déjà écrit sur ce thème avec ces articles “Déménager au Portugal” et ici “Comment faire pour s’installer” , article plus centré sur les démarches nécessaires. Un autre article très utile est “Partir au Portugal” qui parle des freins au départ et de la manière de les surmonter. Lisez les, ils sont importants si vous pensez partir et choisir le Portugal.

maison avec piscine au Portugal

Disclaimer (Attention)

Je vous dois la vérité, en tous cas ma vérité, la seule que je connais et valide. J’avais l’intention d’écrire un article sympa, tranquille sur les difficultés à prendre la décision de choisir le Portugal. Rien de violent. Mais j’ai lu ce matin un article que je vous donne plus loin qui m’a bouleversé. 50 % de surmortalité au Portugal ces mois ci ! Et ce n’est pas qu’au Portugal d’ailleurs, c’est mondial ou presque. Et c’est la conséquence de n’avoir pas su (ou voulu) écouter ceux qui prêchaient la prudence.

Alors mon article est devenu plus méchant donc attention ça peut ne pas vous plaire !

Choisir le Portugal

Car il y a tellement de mensonges qui peuvent vous faire très mal si vous n’écoutez pas les rares voix qui arrivent à se faire entendre pour recadrer la réalité. Il parait que nous sommes en guerre ? Alors si c’est le cas, dites vous bien que toutes les communications, tous les médias font de la propagande. Aucune voix officielle ne veut vraiment votre bien personnel.

Et ce qui est caché c’est la tempête à venir et les solutions pour y échapper. Choisir le Portugal en fait partie. Mais ça fait mal de regarder en face ce futur.

Autrefois, choisir le Portugal ?

Quand j’ai commencé à venir vivre au Portugal, mes raisons étaient très rationnelles et immédiates. C’étaient clairement des avantages immédiats. Lors de mon premier séjour, il y a plus de 25 ans, c’était pour me former en Taï Chi et donc parce que mon maître vivait là, derrière Monchique. Donc raison concrète et impérative. Certes j’ai beaucoup aimé d’emblée le Portugal mais s’il avait eu son Centre ailleurs, en Grèce ou en Italie ou même en France, c’est là que je serais allé. Le goût du Portugal n’est venu qu’en y vivant.

Plus tard encore, ce sont des avantages concrets qui m’ont fait choisir le Portugal : Agrément de travailler à Lisbonne, bonne connexions et ambiance Internet, plages et beau temps, vie moins chère, etc.. Et là j’ai encore plus aimé en découvrant dans la réalité, l’accueil des portugais.

Choisir le Portugal

Enfin nous avons acheté en constatant toujours très concrètement que l’immobilier peu cher nous permettait de réaliser nos rêves et d’accueillir des francophones qui voulaient s’installer aussi au Portugal.

Et nous avons vu et reçu beaucoup, beaucoup de retraités qui venaient aussi pour une raison principale, l’exonération à 100% des retraites par le statut RNH. Là encore, la raison principale qui déclenchait leur venue était très concrète et mesurable immédiatement. Bien sûr il y avait derrière toutes les autres bonnes raisons de belle vie et de sécurité. Mais elles étaient comme un bonus.

Donc le déclic était pour moi et tous les autres un avantage immédiat, mesurable, concret. C’était bien plus facile ainsi de se décider et de choisir le Portugal. Malgré d’autres freins et le travail nécessaire pour changer de pays.

Qu’est ce qui est si différent de nos jours ?

Mais dans la situation actuelle, économique, sanitaire et politique, ce qui compte le plus pour prendre une décision c’est de chercher, de comprendre et d’accepter des prévisions pessimistes du futur. Tous ne le peuvent pas, c’est difficile.

Toutes les raisons précédentes restent valables bien sûr : Soleil et économie de vie, immobilier et accueil des portugais, et même exonération fiscale bien que réduite à 10%. Mais ce qui devrait être la plus forte des raisons devient “votre sécurité à tous niveaux”. Personnelle, de vos biens, de votre capital, et même sécurité et stabilité du pays. Plus la situation se dégrade ailleurs (surtout en France) et plus les raisons de s’expatrier deviennent axées sur cette demande de sécurité et de paix.

choisir le Portugal

Coloriage Colombe et Paix dessin gratuit

Et aujourd’hui ce n’est encore pas tout à fait concret. C’est ça la différence !

Oh ça l’est déjà en grande partie mais d’une part la France et les autres pays du Nord restent plus ou moins vivables et d’autre part beaucoup ne cherchent pas trop à voir les nuages noirs qui montent et annoncent la tempête à venir. Disons que c’est moins évident que “0 impôts”. Moins simple, moins concret, moins actuel encore. Alors qu’en fait c’est beaucoup plus vital.

Les “Cassandres”

Vous connaissez l’histoire de Cassandre ? Cassandre était une princesse très belle. “Elle reçoit d’Apollon (qui était forcément tombé amoureux d’elle) le don de dire l’avenir mais, comme elle se refuse à lui, il décrète que ses prédictions ne seront jamais crues, même de sa famille. Elle aura toujours raison dans ses prévisions de l’avenir mais personne ne la croira jamais ! Quelle punition !

Choisir le Portugal

Il y a de nombreuses “Cassandres” actuellement et depuis des années qui ont prévu la détérioration économique par exemple. Et qui n’ont jamais été suivies. Et il y a eu les Cassandres du Covid, celles qui prêchaient la prudence envers les vaccins bricolés à la hâte et préconisaient des soins normaux.

Les “Cassandre” ne sont toujours pas écoutées !

Sur le Covid, les soins et les vaccins, là aussi des “Cassandre” se sont élevées en réaction et elles ont été réduites au silence. La vérité arrive doucement car finalement c’est toujours la réalité qui gagne avec des faits concrets. Mais le mal est fait et perdure. Je vais certainement choquer certains mais le Portugal a été un des pays les plus vacciné alors même que le Covid était très léger chez eux, au début. Et alors l’épidémie a galopé ici aussi. Bizarre, non ?

Et puis maintenant je lis, ce matin, cet article qui s’interroge naïvement : “Les chiffres de la mortalité au Portugal ne sont pas bons, et c’est même une explosion des décès toutes causes confondues qui est en train de se produire. Le mois de mai a été le plus mortel depuis plus de 40 ans, et le mois de juin enregistre déjà 30% de décès de plus que 2021. (…) En regardant plus en arrière ce sont même plusieurs mois de mortalité excessive toutes causes confondues que le Portugal a connu, et le covid n’explique pas cette hausse” Etonnant, non ?

Pire encore : “Le mois de juin continue sur la même tendance, puisque les 13 premiers jours du mois ont chacun battus les records jamais enregistrés avec des pics à +50% de mortalité en comparaison à la moyenne de 12 dernières années, et ce alors que la pandémie tue moins qu’avant.”

Alors bien sûr devant ces chiffres très officiels, on convoque ..les députés ! “une audition parlementaire d’urgence a été convoquée” Mais bien sûr PERSONNE ne dira qu’il y a peut-être une relation avec les vaccins, le confinement, etc.. ! Parce que, entre nous, qu’est ce qui a subitement changé au Portugal sans qu’il n’y ait AUCUNE maladie nouvellement apparue ?

Il y a pourtant toujours des voix qui disent la réalité

Si on cherche un peu en dehors des médias grand public, il y a des “Cassandre” qui publient là-dessus sans cesse. Voir ici cet article et l’énorme travail de Mr Gibertie. Car il n’y a pas que le Portugal qui, au moins, ose le dire officiellement. Bravo !

Donc les “Cassandre” comme Mr Gibertie le disent depuis des mois, sans jamais être écouté et progressivement la vérité sort des bois.

Difficile à dissimuler, la mortalité anormale post injection évaluée à au moins 1000 décès hebdomadaires en Angleterre et à 400 pour 100 000 habitants aux Etats Unis . La covid n’y est pour rien mais cette maladie s’envole avec les vagues de vaccinations. C‘est aux Etats Unis que la prise de conscience se fait, en France une majorité de députés “vaccinolâtres” sera élue.”

En France, on cachera autant que possible la réalité. Au moins le Portugal l’officialise ce qui en dit long sur l’esprit de réelle démocratie qui existe au Portugal et plus du tout en France. Même s’ils ont fait l’erreur (comme tous les pays ou presque) de croire aux vaccins. Lisez ici la belle histoire des vaccins. “L’histoire était belle mais elle ne l’est plus. Au point que, 2 mois après la publication de ces rapports, le 25 avril 2022, les directeurs financiers de PFIZER et MODERNA démissionnent…”

Notez deux choses qui se reproduisent toujours.

  1. Les “Cassandre” ne sont jamais écoutées, c’est leur malédiction depuis toujours.
  2. Les “Cassandre” ont très souvent raison mais plus tard, trop tard. Dommage, vous êtes mort !

Le dernier été avant le mur ?

J’ai bien aimé cet article dans Agoravox, “Est ce le dernier été avent le mur?”  “Il y a, dans ce nouvel été qui arrive, la promesse d’un répit avant la tempête. Une tempête parfaite ! (..) Mais il se pourrait bien que ce soit le dernier été, avant que chacun ne soit forcé d’ouvrir les yeux pour de bon.”

Ce qui est le plus inquiétant, si vous ouvrez vos yeux, c’est le nombre et la qualité des personnes qui avertissent, nos nouvelles “Cassandres”. Ici par exemple cet article le célèbre investisseur Michael Novogratz : ” L’action agressive de la Fed face à l’inflation va sans doute avoir pour revers de médaille le déclenchement d’une récession aux Etats-Unis (..) En fait tout le monde le sait et tout le monde est à peu près d’accord.”

Alors on vous dira que tout va bien se passer, mais en bourse, cela vend ferme, sur les obligations cela vend ferme, et en gros tout le monde est en train de se débarrasser de tous les actifs, surtout ceux achetés à crédit.

« L’économie va s’effondrer », a déclaré Novogratz lors d’une interview à MarketWatch. “Nous allons entrer dans une récession vraiment rapide, et vous pouvez le voir de bien des façons »

Il y a là encore beaucoup de voix qui disent la réalité à venir

Là aussi, Mr Philippe Rezzonico, de Investment Strategist, Heravest SA, un monsieur bien sérieux : “Les indices boursiers ne tiennent pas. Les inquiétudes sont nombreuses.” et il liste ce que vous savez aussi mais lui le voit comme une sérieuse tempête à venir : “La guerre fait rage en Ukraine, Vladimir Poutine se prend pour Pierre Le Grand (reprise des territoires perdus et guerre longue de 21 ans), la Chine est prête à une guerre mondiale pour récupérer Taïwan (discussions sino-américaines de la semaine dernière), la Russie va répondre de manière proportionnée au renforcement des troupes de l’OTAN en Pologne, le Covid n’est pas fini en Chine avec des tests massifs à Shanghai et une situation «explosive» (adjectif utilisé par les autorités) à Pékin, et les courbes d’infections Covid repartent en Europe.”

Le problème de l’énergie qui va manquer

On peut ajouter le problème de l’énergie ” Le gaz est en train d’être coupé !! Livraison de gaz russe à l’Europe -66 % ! (…) Les Allemands hurlent au manque de gaz. Le reste du monde au manque de blé. Les Russes, eux regardent le suicide européen pour l’Ukraine. L’Allemagne va manquer d’électricité dès cet été. Pour la France c’est déjà le cas, nous importons chaque jour de l’électricité.”

La tribune ce matin :

Gaz : la lente asphyxie de l’Europe par Moscou s’étend à l’Hexagone, la France n’est plus livrée

“Le gestionnaire du réseau français de transport de gaz, GRTgaz, a annoncé vendredi ne plus recevoir de gaz russe par gazoduc depuis le 15 juin.”

choisir le Portugal

Toujours au sujet de l’énergie mais avec une sincérité que vous ne lisez jamais : 2000Watts.org a été fondé par le géo-économiste des énergies: Laurent Horvath. ” Lisez absolument cet article !

En résumé, il n’y a plus assez d’hydrocarbures et de gaz pour satisfaire la demande.”

Mais surtout “de nombreux décideurs politiques n’ont pas encore pris conscience de l’ampleur de la tempête énergétique qui s’annonce. Le débat électoral français le démontre dans toute sa splendeur. Même la Banque centrale européenne peine à capturer l’essence de la situation, alors que l’inflation dépasse les 8%.”

Pour rejoindre l’article “le dernier été” : ” A vrai dire, pour faire face à cette crise inédite, les politiques et les citoyens sont terriblement mal préparés ou peu informés, eux qui ne rêvent que de ciel bleu. Le nombre de billets d’avion vendus pour cet été tend à démontrer l’insouciance d’un nombre record de cigales. Mais l’histoire montre que le réveil sonne souvent pour remettre les pendules à l’heure.”

Serez-vous cigale jusqu’à ce qu’il soit très tard, trop tard ?

Car cela peut devenir pire encore …

Allez l’énorme cerise sur ce gâteau déjà affolant, cet article de Éric Verhaeghe dans le Courrier des Stratèges : ” Macron prépare la guerre totale contre la Russie… et personne ne bronche !”  ” Lundi, Emmanuel Macron a affirmé à la presse que nous serions entrés dans une économie de guerre, imposant des mesures d’exception, notamment de réquisition militaire. Cette annonce, qui prépare très clairement une guerre avec la Russie, ne semble avoir ni surpris ni choqué personne. Sommes-nous à ce point hypnotisés que même le pire et le plus absurde ne nous réveille plus ? Et pourtant, faire la guerre à la Russie est bien aux antipodes des intérêts du pays !”

Et donc Mr Verhaeghe conclut : ” Dans les prochaines semaines, l’implosion économique de l’Occident devrait être forteje vous en parle régulièrement depuis plus d’un an.”

“Mais il va désormais falloir redoubler d’agilité. Ceux qui peuvent partir loin ont intérêt à le faire. Nous vous donnons depuis plusieurs semaines des conseils d’expatriation. Ceux qui vont rester en France ont intérêt à adapter leur stratégie patrimoniale pour sauver ce qui pourra encore l’être.”

Que puis-je ajouter ?

Toutes les bonnes raisons de choisir le Portugal pour s’y installer sont toujours valables et concrètes : Soleil, vie plus facile et moins chère, convivialité, immobilier très bien construit et moins cher, exonération fiscale partielle, etc, etc.. Tout est valable.

S’y rajoute, pour vous décider, si et seulement si vous voulez ouvrir les yeux sur une réalité peu agréable, que la vie va devenir très rude dans les pays du Nord de l’Europe.

choisir le Portugal

J’ai déjà dit pourquoi le Portugal sera plus résilient, stable et en paix. Tout n’y sera pas parfait mais vous y survivrez bien mieux. La différence peut être immense, on verra.

Attention les taux montent, les acheteurs d’immobilier en France vont devenir rares

Un dernier conseil : Si vous devez vendre un bien en France pour avoir un capital et acheter ici au Portugal, dépêchez vous. Les taux montent donc beaucoup d’acheteurs ne pourront plus avoir un crédit, ceux qui pourront acheter feront baisser les prix.

“Les taux hypothécaires augmentent aussi. Ils ont presque doublé cette année.  Pour une maison de 350 000 $, par exemple, le paiement mensuel est passé d’environ 1 500 $ à 2 100 $. C’est encore très bas. Mais le groupe de personnes qui peut se permettre de dépenser 2 100 $ par mois est beaucoup plus restreint que le groupe de personnes qui peut se permettre de dépenser 1 500 $. Donc les ventes baissent… Et les prix aussi.” lire ici Mr Bonner

Réalisez votre capital pour être libre.

Et si vous avez ce capital ne le laissez pas perdre sa valeur par l’inflation.

Conclusion

Le plus important c’est écoutez les autres opinions, ne croyez aucunement les médias grand public, pensez par vous-même et surtout prévoyez même si c’est difficile de regarder l’écroulement de nos sociétés. Les “30 glorieuses années” que j’ai bien vécu étaient bien plus agréables.

Les temps changent alors changez aussi !

 

 

 

 

 

💬 Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

maison au Portugal

Nos derniers articles

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

15 Commentaires

  1. EMERIC

    Il y a un problème avec le portugal: Son appartenance à l’UE…
    Sa population sera donc soumises a la même dictature qu’en France.. avec obligation vaccinale, Digital ID et le crédit social qui en découlera, Guerre contre la Russie et la Chine et ses conséquences désastreuses…

    Réponse
    • Jean

      Oui c’est vrai, en partie. Mais ce qui compte pour moi c’est la paix sociale avec un peuple homogène qui ne se fera pas la “guerre” entre des parties inconciliables. Vous voyez sans doute bien ce que je crains en France ? Puisqu’on le constate d’ores et déjà.

      Réponse
    • Dupuy Marie

      Bonjour jean claude.
      Installes au portugal depuis 3 ans après le séminaire de 2 jours à casavergao nous sommes toujours tres contents de vivre au portugal. Aucune envie de revenir en france pour toutes les raisons évoquées. Croisons les doigts pour que le portugal reste aussi accueillant pour de longues années encore.

      Réponse
  2. Vaksmann Guy

    Bonjour Jean-Claude, merci pour votre point de vue. Je ne suis pas qualifié pour commenter l’analyse de la situation économique mondiale que vous nous décrivez. Par contre, en tant que médecin, je voulais vous dire que je ne partage pas votre point de vue sur les vaccins Anti Covid. Ceux-ci ont probablement sauvé plusieurs dizaines de milliers de vie en France. Comment expliquez vous que lors des 2 dernières vagues du COVID19 plus de 80 % des décès des services de réanimation concernaient la petite frange de patients qui n’avaient pas voulu se faire vacciner?
    Bien cordialement
    Guy Vaksmann

    Réponse
    • Jean

      Etes vous VRAIMENT sûr de vos chiffres ? Il y a de très bons observateurs patients et intelligents qui ont revérifiés les statistiques sacrément “salopées” de l’Etat. Après on est dans la croyance et plus dans la science, la réalité apparaitra plus tard. Enfin elle apparait déjà mais elle ne sera suffisamment claire pour tous qu’avec le temps. C’est comme la terre centre du monde et le soleil qui lui tournait autour. Il faut parfois une génération pour que la science et les faits soient reconnus. Ici je pense qu’il faudra une autre classe politique pour faire émerger au grand public la vérité de la fausse pandémie du Covid.

      Réponse
      • marchand

        Bonjour,
        Je suis entièrement d’accord avec votre analyse, le covid a été la pour encadrer encore un peu plus les populations.
        Et trouver un prétexte pour cacher la recension de nos économies, et est arrivé la guerre en Ukraine pour leurs sauver la mise encore un peu plus.
        En France malheureusement je suis allé a l’hôpital et celui ci était presque vide. Et j’ai même un cousin qui est médecin au urgence qui se posait la question si il n’allait pas mettre des infirmières en chômage technique.
        Cordialement.
        Bruno.

        Réponse
  3. Simon

    Très bon article..un peu dans le catastrophisme mais qui a le mérite de poser la problématique pour obliger à y réfléchir…bravo et merci

    Réponse
  4. Mane

    Entierement d’accord avec vous , Je suis aussi une Cassandre, personne ne m’ecoute serieusement, mais tous ne sont pas
    prévu d’etre reveillé, c’est comme ça, il faut l”accepter
    Sinon, comment s’installer au Portugal sans economie, ni biens a vendre?

    Réponse
  5. Michel

    Toujours très intéressants et très pertinents vos articles. Meme si celui-ci est particulièrement sombre.
    J ajouterais une remarque : le sort du Portugal, petit pays, est très dépendant de celui des autres membres de l UE.
    Une dégradation de la situation en France, et dans d autres pays, aura nécessairement des conséquences négatives, qui pourraient même être amplifiées ici au Portugal.
    J imagine mal le Portugal rester un îlot de paix, sans problemes d approvisionnement mais j’espère me tromper.
    A la semaine prochaine !

    Réponse
    • Jean

      Oui il y aura aussi des problèmes de toutes sortes mais sans doute pas de troubles civils graves. Et ça change tout !

      Réponse
  6. Simon

    Article très intéressant bien qu’un peu catastrophiste mais qui a le mérite de poser la problématique pour obliger à y réfléchir…. merci et bravo

    Réponse
  7. Bernard

    Ne partage en rien ces commentaires
    Complot, les dirigeants sont tous des imbeciles, l Ukraine pas notre combat…
    J exècre ce type de discours alarmiste
    Tout est Évidemment pas rose mais il faut garder raison et lucidité

    Réponse
    • Jean

      OK nous ne pouvons être tous d’accord, l’avenir nous départagera.

      Réponse
      • marchand

        Bonjour,

        J’ai un fils qui est dans un régiment parachutiste, et l’avenir n’est pas pour une promenade avec une fleur au fusil.
        cordialement.
        Bruno

        Réponse
  8. Philippe

    100% en phase avec votre article. Malheureusement devrais-je dire…
    A voir aussi l’interview de Charles Gave sur Thinkerview : https://www.youtube.com/watch?v=AfzhfvBCrYQ&t=9090s
    Ca fait froid dans le dos.
    Nous sommes enfumés par une presse française aux ordres car très largement subventionnée

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!