Les freins pour partir au Portugal

par | 24 Fév 2022 | Général, Non classé

5/5 - (1 vote)

Vous pensez sérieusement à partir au Portugal mais … il y a des freins. Peut-être réels, peut-être pour vous ou votre conjoint, votre famille ou d’autres freins encore. Mais peut-être aussi des freins imaginaires ou du moins légers et aisés à retirer ?

Examinons ce qui peut vous empêcher ou bloquer votre décision de partir au Portugal.

Le Statut fiscal au Portugal

Les complexités des systèmes fiscaux peuvent vous inquiéter ou même vous rebuter. Et si vous deviez payer plus d’impôts ?

Actuellement vous êtes résident et résident fiscal dans votre pays. En vous établissant résident au Portugal, vous serez fiscalement assujetti aux règles portugaises. Est ce un problème ?

RNH intéressant ou pas ?

Le Statut RNH accordé aux nouveaux arrivants est une fiscalité plus douce (que pour les portugais) de 10% sur 10 ans. Ce n’est plus l’exonération totale comme autrefois. Pour beaucoup, même si c’est moins intéressant qu’auparavant, c’est correct. Pour plus de détails voir ici. et ici.

maison avec piscine au Portugal

Pour certains, c’est moins bien qu’en France. Dans ce cas il vaut mieux rester résident en France (Belgique, ..) et habiter, acheter en non-résident au Portugal. C’est possible et simple. Il faut simplement revenir en France régulièrement, y garder une vraie adresse. Dans ce cas, vous restez fiscalement dans votre pays d’origine et vous vivez en grande partie au Portugal. Normalement pas plus de 6 mois mais personne ne vous contrôlera au Portugal du moment que vous faites bien des aller-retours régulièrement.

Résidence fiscale au Portugal

Maintenant supposons que le Statut fiscal RNH pendant 10 ans à 10% vous convienne très bien. Il faut alors quitter la France (ou autre pays) et le faire bien, clairement.

Je parle ici spécifiquement pour la France qui est plus restrictive que d’autres pays.

Votre résidence fiscale en France est définie par les 4 points suivants :

  1. Votre foyer est en France
  2. Votre lieu de séjour principal est en France
  3. Votre activité principale est en France
  4. Votre centre de vos intérêts économiques est en France

Il faut donc supprimer ces 4 points.

 

Etes-vous dans un cas simple pour lequel, une fois déménagé au Portugal, toutes ces cases seront caduques pour vous ?

  • Les enfants partis et non à votre charge en études longues en France ?
  • Plus de longs séjours de plus de 6 mois en France dans une maison que vous voulez conserver ?
  • Plus d’autres activités prenantes en France ?
  • Plus de responsabilités, associatives par exemple, avec beaucoup de temps officiel en France ?

Vous pouvez partir au Portugal et conserver des revenus, de l’immobilier, il faudra se poser quelques questions si ces revenus et patrimoines sont importants.

Donc c’est simple ou compliqué ?

  • Si c’est très simple, OK on sait que ça ne va pas poser de problème et on avance.
  • Si c’est compliqué ou/et très compliqué, on va se poser des questions, éventuellement à un avocat fiscaliste ou nous poser des questions.

Presque toujours c’est assez simple et il y a des experts pour vous aider. Cela ne devrait jamais être un réel frein pour partir au Portugal.

Que laissez vous derrière vous ?

Il y a plus de difficultés parfois avec ce qu’on laisse derrière soi dans la vie quotidienne.

Vous changez de pays, vous voyez que ça veut dire que vous laissez beaucoup d’activités, d’occupations, de lieux aussi et donc de personnes qui restent en France.

partir au Portugal

Ce n’est pas évident de quitter toutes vos activités et tous ces relations, amitiés, etc..

Les vrais freins pour partir au Portugal

Donc les freins pour partir au Portugal, c’est ce que vous allez laisser dans votre pays d’origine.

  • Biens, maisons, voitures, lieux, objets,
  • Puis activités, occupations, responsabilités,
  • Et ensuite personnes, proches ou plus éloignées, amis ou famille,
  • Enfin habitudes, routines, etc..

Peut-être listez, écrivez ce que vous allez devoir laisser. Ecrire permet de voir plus clair, la liste est finalement toujours limitée.

Mais il se peut que ce soit d’emblée trop ! On peut imaginer que pour certains ce soit une révélation et que finalement le soleil, la sécurité et tous les autres avantages du Portugal ne peuvent faire abandonner cette vie bien organisée. Bien sûr on a tous des chaines, on ne peut pas partir facilement et l’Etat le sait bien qui pressure sans vergogne. La plupart des personnes vont rester, malgré les inconvénients. Mais vous ?

3 pistes pour enlever ces freins

Sachez aussi qu’il y a bien des aménagements, des solutions pour ne pas se déchirer non plus.

  1. On peut revenir facilement, par périodes, C’est l’avantage du Portugal, vous restez en Europe et très proche même par la route de votre ancien domicile.
  2. Et puis maintenant, on peut communiquer à distance, très bien même. Les communications par vidéo online ont explosées et beaucoup savent maintenant très bien les gérer. On peut même facilement télétravailler ainsi. Depuis le Portugal !

 

partir au Portugal

 

Et surtout si vous partez, vous allez recréer tous ces biens, liens, habitudes, sans doute plus intelligemment, plus attentifs, peut être plus exigeant aussi de qualité.

Partir fiscalement de France plus de 6 mois par an ?

Pouvez vous partir physiquement de France au moins plus de 6 mois par an ? A priori, en une fois mais vous pourriez sans doute en plusieurs fois.

Il peut y avoir des contrôles si vous gardez une maison. De maison principale elle devient maison secondaire. Mais si vous y revenez très souvent, il se peut que le fisc est l’impression que vous n’êtes pas parti.

En cas de contrôle, il faudra fournir des documents justifiant que vous résidez au Portugal et que le centre de vos intérêts vitaux se situe également au Portugal. Pour cela il sera nécessaire de présenter des preuves dites de “vie” (relevés bancaires, factures de consultation d’un médecin, tickets de distributeur automatique de billets de banque…) Ces documents sont pertinents en cas de contrôle en France, qui sont devenus moins fréquents, entre autres, du fait de la suppression de ce régime d’exonération totale au Portugal.

Si vous partez bien, laissez vous en France quelqu’un de votre famille à charge ? Quelqu’un qui fasse partie de votre foyer fiscal. Vous savez ce truc inventé en France qui agglomère toutes les personnes qui sont à votre charge ou qui contribuent à la famille. Normalement non, vous déménagez bien TOUTES les personnes du foyer fiscal.

Si vous laissez en France, un enfant majeur, étudiant mais porté sur vos feuilles d’impôts comme étant à votre charge, il faut simplement le retirer de vos charges fiscales.

Vendre la maison de France ?

Pouvez vous laisser, vendre ou quitter votre logement actuel ? C’est le plus sûr. Déménager complètement prouve, sans biens immobiliers en France, que vous êtes parti du pays.

partir au Portugal

 

Attention, vendre sa maison peut se faire rapidement ou non. Ne cherchez un bien au Portugal que quand vous aurez signé déjà un compromis en France. Sinon vous visiterez des biens mais qui partiront achetés par d’autres AVANT que vous ne puissiez les acheter. Très frustrant !

N’hésitez pas à publier sur PAP, très efficace et moins. Le Bon Coin marche aussi très bien.

Mais il faut reconnaitre que visiter le Portugal, et y trouver de belles maisons pas bien chères, aide grandement à se détacher de ce qu’on a au pays. C’est une démarche active et avec certainement de belles surprises. Parce que vous allez trouver deux fois mieux ou deux fois moins cher pour des biens et à des emplacements équivalents. Toujours agréable !

Activités en France ?

Est ce que vous allez garder des activités en France même si elles ne rapportent peu ou même rien ? Etes vous engagé dans des associations, des entreprises, des SCI peut être, etc.. Il faut que vous n’ayez pas beaucoup de temps actif en France qui ne laisse pas supposer que vous y êtes plus de 6 mois. Même si vous n’y avez officiellement plus de logement fixe.

Est ce que vous allez garder des revenus autres que la retraite ? Pour les revenus immobiliers et mobiliers, les textes ont prévu la solution, imposition en France.

Pour d’autres revenus, il faudra consulter un avocat, nous vous conseilleront utilement.

Planifions et écrivons les problèmes !

Maintenant il faut écrire les problèmes.

  1. S’il n’y en a aucun, on passe à la suite, c’est parfait.
  2. S’il y a doute ou frein à la non-résidence en France, il faut l’écrire quelque part puis se poser des questions et enfin demander de l’aide. Ce sont des choses qui se préparent bien à l’avance comme vendre votre maison par exemple. Ou laisser des responsabilités à d’autres. 6 mois ne sont pas de trop, parfois un an.

Donc s’il y a des freins pour partir, vous les notez et on va commencer à les réduire. Si jamais c’était impossible ou non souhaitable cela peut aussi retarder votre déménagement voire l’annuler.

Il ne faut rien faire qui soit mal construit pour de telles décisions, de tels grands changements. Cela coûte cher en temps, en argent et surtout en fait émotionnellement. On peut réellement en souffrir.

Avant de partir, il faut qu’à un moment ou un autre vous vous sentiez tout à fait libre de partir. Rappelez-vous, il faut que vous vous détachiez de :

  1. Biens, maisons, voitures, lieux, objets,
  2. Activités, occupations, responsabilités,
  3. Personnes, proches ou plus éloignées, amis ou famille,
  4. Habitudes, routines, etc..

Là aussi, il faut que vous vous sentiez libre de partir, de laisser tous ces liens.

Partir au Portugal : un saut dans l’inconnu qui permet de revivre

Je l’ai vécu bien des fois, on sait ce que l’on perd et pas toujours ce qu’on va gagner. Il y a TOUJOURS un saut dans l’inconnu et c’est cela qui est plaisant mais terrifiant.

Parfois on rêve si fort au futur qui vous enthousiasme ou au contraire on déteste si fort le passé ou le présent qu’il est facile de partir. Mais on peut partir au Portugal avec une légère de peur de l’avenir. On peut toujours se demander si on fait le bon choix. C’est bien normal.

Mais pour vous, si vous êtes à la retraite par exemple, changer tout d’un coup peut faire le plus grand bien. Car devenir « inactif » quand on travaillait, voir la vie au même endroit, avec les mêmes gens du point de vue d’un non-travailleur peut être très négatif. Dans la réalité vous n’êtes pas plus inactif mais différemment actif. Sauf qu’au même endroit et avec les mêmes interactions sociales, la transformation est plus difficile.

 

partir au Portugal

C’est un saut qui peut être très intéressant quand on est bloqué dans son pays. Quand je suis parti au Portugal, j’avais des difficultés avec les impôts qui bloquaient systématiquement tous mes redémarrages et surtout mes banques. C’était lassant et même angoissant. Partir nous a permis de redémarrer très facilement. On redevient efficace, libéré en grande partie du passé.

En partant vous abandonnez une certaine vie pour en créer une nouvelle. Et ce sera un sacré travail, n’en doutez pas. Vous n’allez pas être inactif du tout ! Vous allez recréer tous ces biens, liens, habitudes, sans doute plus intelligemment, plus attentifs, peut être plus exigeant aussi de qualité. Et différemment, avec d’autres intérêts, d’autres désirs.

Considéré ainsi, partir et couper les anciens liens est en fait d’une très grande sagesse.

💬 Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

maison au Portugal

Nos derniers articles

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

13 Commentaires

  1. grieco

    j’aimerai vivre au Portugal pour son climat , vu que je suis un pensionne belge J’attends que ma femme puisse trouver des nouveaux poumons et après on verra car je trouve les maisons pas bon marché du tout a l’achat et pourtant j’ai regarde dans des villages maisons rural Mais c’est vrais les conditions le climat attire pas mal

    Réponse
    • Jean

      Oui c’est plus cher maintenant en grande ville mais très accessible en petite ville ou en campagne. Venez regarder sur place, en ligne sur Internet il n’y a que les plus chères maisons.

      Réponse
  2. Cotard Jocelyne

    Bonjour Jean Claude je reviens vers vous et vous remercie de tous les conseils judicieux que vous nous donnez, en ce qui me concerne je viens de rendre mon appartement ou j’étais en location donc pas de problème ! j’ai vendu tous mes meubles pas de problème non plus ! comme attache j’ai évidemment mes filles et mes petites filles mais avec lesquelles j’ai bien mis les choses a plat je ne les “abandonne” pas mais je pars finir ma vie sous d’autres cieux…! je reviendrais “en vacances” de temps a autre.. le Portugal n’est pas au bout du monde et 2h d’avion n’est pas la mort…! donc vous voyez je suis prête a devenir “Portugaise”…!!! Donc je serais avec vous le 10 mars et comme on dit : “qui vivra, verra”

    Réponse
    • Jean

      Très bien organisée pour devenir portugaise, bravo ! Alors à bientôt

      Réponse
  3. SYLVIANE

    Avec mon Mari, nous désirons nous installer aux environs de TAVIRA et louer à l’année une maison ou un appartement. Nous garderons une adresse fiscale en France où nous reviendrons de temps en temps.
    Cela pour la qualité de vie, la gentillesse des Portugais ainsi que le climat et le coût de la vie moins cher qu’en France, surtout lorsque nous sommes retraités, mais très actifs.
    Qu’en pensez-vous, merci de vos conseils ?

    Réponse
    • Jean

      C’est certainement une bonne idée, Tavira est très agréable mais pourquoi garder une adresse “fiscale” en France ? Une adresse oui mais fiscale ? Pour payer des impôts ? C’est un peu inutile si vous êtes plus de 6 mois au Portugal.

      Réponse
  4. jacqueline

    6 mois par an , pas de problème
    question :
    avoir une idée de location à l’année
    maison ou appartement , deux chambres mini, bord mer
    de préférence , sur le sud ?
    tous nos remerciements
    et cordiales salutations
    J. patte

    Réponse
    • Jean

      On me demande régulièrement de telles cotations et je ne sais répondre. D’une part parce que je ne travaille pas dans l’immobilier et d’autre part parce que suivant les lieux, les villes, les campagnes, à parfois quelques distances, les prix varient énormément. Si je vous dis 800 euros peut être que vous prendrez cela comme une réalité alors que c’est un prix pour un logement précis dans une situation précise et que ça ne vous plairait pas du tout. Sincèrement, venez sur place, là où vous croyez aimer le pays et cherchez. Il y a de tout et à tous les prix. En passant du temps vous trouverez VOTRE logement idéal.

      Réponse
  5. Jean Jacques

    Bom dia et merci pour toutes ces remarques intelligentes et encourageantes!
    Je compte venir dans les prochaines semaines quelques mois au Portugal afin d’expérimenter un peu plus la chaleur de sa culture et de sa langue. Je suis assez libre, jeune et je voyage à vélo en Andalousie actuellement, donc je commencerai par le sud et ensuite dans toutes les directions possibles. Les régions rurales et montagneuses m’attirent pour rechercher une propriété, un terrain, une ruine, et éventuellement rester sur place! J’éspère avoir l’occasion de passer dans votre village et partager une conversation ! Bom caminho a todos !!

    Réponse
    • Jean

      Bon courage car il pleut, je crois aussi en Andalousie et une pluie froide. Il va bientôt refaire beau alors à bientôt, un jour !

      Réponse
  6. Francisco Domingues

    Bonjour Jean Claude
    Retraités nous souhaitons nous installer au Portugal dans un an,de préférence dans le sud.
    Pour cela nous devons vendre notre maison en France.Le statut RNH ne nous est pas favorable car notre taux d’imposítion est de 6%.
    Comment faire pour continuer à payer nos impôts en France sans y habiter.Comment avoir une adresse fiscale sans avoir de logement ?
    J’espère que je me suis bien fait comprendre.
    Je vous serais très reconnaissant de répondre à ma question.
    Cordialement
    F Domingues

    Réponse
    • Jean

      Comme je l’explique dans l’article il faut absolument avoir une adresse en France. Même si c’est un logement comme un studio. Mais on ne peut rester résident fiscal en France SANS y être résident physiquement.

      Réponse
      • Francisco Domingues

        Ola Jean Claude
        Merci beaucoup pour votre réponse.
        Passez une excellente journée
        Cdt
        F Domingues

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!