Indépendance énergétique du Portugal

par | 9 Sep 2022 | Caractéristiques Portugal, Général

4/5 - (8 votes)

Pourquoi est ce que je tiens à écrire des articles aussi “techniques” et plein de chiffres sur l’énergie au Portugal ? Pourquoi je ne parle pas seulement du soleil, de la gentillesse des portugais ou, comme les agences immobilières portugaises, de la beauté des maisons ? Pourquoi s’intéresser à un truc aussi bizarre que “l’Indépendance énergétique du Portugal” ?

Acheter au Portugal doit être une très bonne affaire

Pour nous, à Casa Vergao, une bonne affaire, c’est un bon investissement qui prend de la valeur avec le temps. C’est aussi, puisque cet investissement est un bien concret, une maison qui permet de bien vivre, de mieux vivre. Maintenant et DEMAIN !

Nous, à Casa Vergao, voyons loin. Non seulement nous trouvons des biens partout au Portugal et négocions les prix à la baisse mais encore nous vous faisons acheter des biens qui vont prendre de la valeur et seront très agréables à habiter. Longtemps !

Vous savez sans doute que nos 3 couples franco-portugais qui vont trouver VOTRE maison sont des spécialistes du bâtiment et depuis bien longtemps. Ce ne sont pas des agents immobiliers récemment versés sur ce marché. Non, ils ont construits eux-mêmes des maisons et en France, dans les normes exigeantes françaises. Ils savent vous choisir de de bonnes maisons.

maison avec piscine au Portugal

Donc vous allez être bien servi, avec des visites sur de belles maisons, solides, au meilleur prix.

Mais nous nous occupons aussi de quelque chose dont aucune des autres agences ne s’inquiète : L’énergie nécessaire pour bien vivre DEMAIN dans votre nouvelle maison.

Et en particulier, nous aimons souligner un fait très important : l’Indépendance énergétique du Portugal. 

Les temps ont changé, on venait au Portugal pour payer moins d’impôts, on va y venir parce que l’énergie y est, y sera bien moins chère. Vous veniez faire des économies, vous allez en faire encore plus.

Vous n’y croyez pas ? Lisez la suite …

Une petite histoire

Mon frère louait et habitait en France un jolie maison de ville. Je dis “habitait” parce qu’il est parti au plus vite cette année, en Mai 2022. La maison était fort agréable, avec un jardin, très bien placée dans une petite ville agréable. Tout à fait ce qu’on peut appeler une maison “coup de coeur“.

Tout ça parfait MAIS .. l’énergie nécessaire c’était le GAZ ! Tout au Gaz de ville ! Eau chaude, chauffage, cuisine.

Quant il a loué début 2020, cela lui paraissait correct, voire même un avantage. Pratique, facile à vivre, une énergie propre, etc.. En plein confinement, on ne parlait d’ailleurs pas d’énergie. Rappelez vous le pétrole avait même eu un prix négatif, gratuit donc. L’énergie était fort bon marché.

MAIS la maison était grande et fort mal isolée. Simple vitrage, grande hauteur du plafond, grandes pièces. Certes, agréable à vivre mais très mal isolée.

Tout dérape en 2021

Au début en 2020, ça allait encore. Même en hiver. On lui facturait le KWh 0,0285 euros soit 29 euros le MWh en Septembre 2020, Ses factures, par exemple pour décembre, étaient de 117,42 Euros pour le mois entier. Mais en Mars 2021 le MWh était déjà à 37 Euros et les factures ont commencé à grossir. En Décembre 2021, le prix est devenu 61 Euros le MWh. Facture DOUBLE en un AN ! 100 % en un an, fin 2021.

Et puis le compteur a été changé, la chaudière a probablement fonctionné de plus en plus mal (malgré les entretiens plutôt superficiels et obligatoires). Mon frère n’avait pas spécialement changé ses habitudes mais la consommation a curieusement augmenté aussi.

Résultat: Il a finalement eu des factures de gaz (sans compter l’électricité qui n’avait à ce moment pas encore augmentée) qui ont été AUSSI CHERE QUE LE LOYER : 978,31 Euros en Décembre 2022.

La dernière facture dans cette maison, passoire thermique par excellence, a été de 739 euros pour un mois et demi, Avril et moitié de Mai 2022. Rien que pour le gaz.

Il a immédiatement donné son congé et déménagé dans un grand appartement (moins grand que la maison) bien isolé, entre deux étages.

Et ça c’était AVANT, avant la vraie augmentation des prix, à cause des sanctions et de la guerre en Ukraine qui a commencée en Février 2022. Une vraie augmentation des prix qui ne se traduit pas encore pour le consommateur final, car les prix ont été gelés en France et la facture réelle est payée par l’accroissement des dettes nationales. Ce qui ne peut durer éternellement.

Bref, la maison sympa c’est révélée un gouffre énergétique et financier.

Mon frère a échappé au pire, il aurait pu être propriétaire !

Heureusement il était en location. S’il avait acheté en 2020, il aurait perdu environ 20% du prix et sans doute plus encore. C’est la décote, actuelle et soudaine, des maisons passoires thermiques.

Et ce n’est qu’un début. Regardez la facture réelle d’électricité d’un belge, aujourd’hui 9 Sept 2022.

Le pauvre voit sa facture passer de 148 Euros le MWh à 855 euros le MWh pour l’électricité et pour le gaz de 58 euros le MWH à 338 euros le MWh !

Une bagatelle ! En fait une facture impossible à payer. Il devrait payer, s’il n’a pas d’aide, s’il n’y a pas de gel des prix avec réduction des prix, dans les 10 000 euros annuels pour vivre dans une maison normale. C’est bien ce que mon frère a commencé à expérimenter et c’est pourquoi il a fui immédiatement.

Personne ne peut réellement payer ces augmentations

Parce que “moins de 2 % des français gagnent entre 6 000 euros et 8 000 euros par mois, et au dessus de 8K€/ mois il n’y a que 1.6 %. Presque 70 % des gens gagnent moins de 2 500 euros par mois.”

Car “personne, je dis bien personne ne peut payer 10 ou 15 000 euros d’électricité et d’énergie par an.” Lire ici Charles Sannat.

Un commentaire d’un lecteur de H16 qui dit ce que nous pensons tous :

“Une telle augmentation, c’est incroyable. Je crois même pouvoir dire que c’était totalement inconcevable. Quand je lis cette lettre, que je fais le calcul du 577%, je reste sans voix et je ne sais pas quoi penser. Une sorte de stupéfaction: je ne sais pas comment digérer cette information, je n’ai pas d’idée sur ce que sera la suite.
Je suppose que ça doit être le cas pour nombre de personnes. Le cadre a volé en éclats. Le cadre c’est le pacte social qui cimente la société. Sans cadre, tout part dans tous les sens. Que va-t-il se passer ?

Je ne sais pas, l’Europe réfléchit. “Les discussions à Bruxelles sur les prix de l’énergie sont complètement lunaires !” Lire ici. Il est évident qu’il faut bloquer les prix? Ce que l’Angleterre vient de faire aussi mais à des prix très élevés déjà. “La première ministresse vient d’annoncer le gel pour deux ans des prix de l’énergie. Il n’y a que comme ça que l’on pourra passer cette crise. Un plan qui va coûter, selon les toutes dernières estimations, 150 milliards de livres sterling.

Se passer de la Russie à un prix que les particuliers et les entreprises ne peuvent en aucun cas payer. Il va donc falloir faire tourner la machine à dettes publiques, puis après les machines à création monétaire de la BCE.”

Le prix à payer est énorme

Et le prix à payer en endettement ! 150 milliards de livres ! Le PIB UK est de 1700 milliards. En Mai 2022, les experts disaient “La dette publique britannique, qui a atteint des sommets avec les dépenses liées à la pandémie, est «sur une trajectoire insoutenable» sans hausse d’impôts ou réduction des dépenses, prévient jeudi l’organisme public de prévision budgétaire OBR” Les Echos.

Elle était alors d’environ 3000 milliards de livres. Alors c’était insoutenable mais on rallonge de 150 milliards ?

Notez bien que c’est pour deux ans seulement. Et pourquoi cela ira t’il mieux dans deux ans ? Est ce comme une pandémie qui va s’éloigner ensuite ? On rejoue avec un autre thème ce qu’on a vu pour le Covid. Ils parlent même de nouveau “d’aplatir les courbes de consommation d’énergie journalière”.

H16 “Et comme pour cette pandémie, pour laquelle on devait aplatir la courbe des décès, puis des hospitalisations, puis des cas, voilà qu’on évoque sans rire d’aplatir la courbe de consommation d’énergie avant de trouver d’autres indicateurs de plus en plus contraignants jusqu’à ce qu’il s’agisse enfin de vous aplatir vous, si vous sombrez dans la dissidence factieuse.”

“Vous allez devoir vivre isolé, dans le froid, la faim et le bilan carbone instantané, traqué minute après minute, pour garantir votre obéissance. Car tout est là : si Macron, sa clique et ses congénères, si tout ce petit monde veut que vous ayez peur, c’est parce qu’ils réclament avant tout votre soumission et votre obéissance (et de préférence aveugle).”

Mais le Portugal a déjà réagit

Je tiens à rappeler mon article de la semaine dernière et  le fait que le Portugal comme l’Espagne ont DEJA bloqué les prix de l’énergie. Même au prix du marché de gros, on est à moins de 200 Euros le MWh pour l’énergie.

Comparez avec les prix au dessus de notre pauvre ami belge.

Car il y a une indépendance énergétique du Portugal

Le Portugal et l’Espagne sont indépendants pour l’énergie de l’Europe.

Regardez la carte suivante, ce sont des gazoducs et les points noirs sont les ports de déchargement du gaz liquide :

L’Espagne est reliée au gaz algérien et a 6 terminaux pour le gaz liquéfié. “L’Espagne dispose, en effet, de six terminaux gaziers permettant de regazéifier et de stocker le gaz naturel liquéfié (GNL) transporté par voie maritime. Ce réseau est le plus important d’Europe. Le pays dispose, en outre, d’un approvisionnement direct en gaz sous pression, grâce à un gazoduc sous-marin de 750 kilomètres de long reliant l’Algérie aux côtes andalouses (sud du pays): le Medgaz, d’une capacité de dix milliards de mètres cubes par an.”

Cette position fait de l’Espagne un État à part au sein de l’UE. “Le pays possède une capacité d’approvisionnement à la fois importante et diversifiée” et “dépend très peu du gaz russe”, souligne Thierry Bros, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste du secteur.”

Voir ici aussi une courte vidéo.

Le Portugal est alimenté par l’Espagne et a aussi un terminal gazier à Sines. C’est cela l’indépendance énergétique du Portugal.

“Selon Gonzalo Escribano, chercheur à l’institut Elcano de Madrid, l’Espagne et le Portugal, réunis au sein du “marché ibérique du gaz”, ont une capacité d’importation mensuelle de 40 terawatt/heure (TWh). Or, ces deux pays consomment en général moins de 30 TWh.” Lire ici 

Il n’y a AUCUNE solution pour que l’Espagne et le Portugal alimentent l’Europe. Ils sont quasiment en surplus de gaz.

Notez que l’Allemagne n’a AUCUN terminal gazier, elle avait tout misé sur les gazoducs Russes. Quelle imprévoyance !

Et surtout quelle folie de couper sans penser à l’avenir sa SEULE SOURCE d’énergie peu chère alors que toute son industrie est basée dessus. Puisqu’ils ont aussi fermé leur parc nucléaire. Un réel suicide.

Est ce qu’il y a des politiques qui réfléchissent en Europe ? A part Victor Orban en Hongrie.

Indépendance énergétique du Portugal aussi pour l’électricité

Il y a des interconnections électriques du Portugal avec l’Espagne car “la péninsule Ibérique est une « presqu’île électrique » : seuls les 650 km de frontière française peuvent échanger des électrons avec l’Union européenne. Cette limitation des échanges a obligé les deux pays ibères à développer des stratégies électriques davantage nationales.”

“Indépendamment de tout échange sur la grille européenne, il existe en effet un marché libre de l’électricité au sein de la péninsule Ibérique avec de multiples acteurs publics et privés.” Dont les acteurs importants du parc des éoliennes au Portugal.

“L’Espagne (mais aussi le Portugal sauf pour le nucléaire qui a été refusé par ce pays) bénéficie par rapport à ses voisins de meilleures conditions d’ensoleillement (22 % de taux de charge, contre 14 % en France) et de vent (25 %). Elle possède un mix électrique très équilibré avec 37 % de solaire et d’éolien supportés par 63 % de pilotable, dont 25,4 % de gaz et 20,8 % de nucléaire.” Par Philippe Charlez Expert en questions énergétiques à l’institut Sapiens, Auteur de “L’Utopie de la croissance verte: Les lois de la thermodynamique sociale.”

Cette indépendance énergétique du Portugal est un énorme atout

Pour le pays, pour vous.

Reprenons le début de l’article. Pour nous, à Casa Vergao, une bonne affaire, c’est un bon investissement qui prend de la valeur avec le temps. Et qui vous permet de bien vivre dans votre maison.

Or l’énergie est vitale pour ces deux points. Votre maison sera un bon investissement si vous y vivez en pouvant payer sereinement l’énergie nécessaire, vitale. Elle prendra de la valeur et vous économiserez jour après jour.

Il est donc très intéressant d’investir et de vivre dans un pays où l’énergie reste abondante et bon marché. Longtemps !

 

 

Un pays comme le Portugal avec une indépendance énergétique. Si vous avez bien lu tout l’article, réfléchissez bien. Où est ce le plus sûr d’investir ?

Est ce dans l’Europe du Nord ou dans la péninsule ibérique ?

Voulez vous vivre avec l’épée de Damocles toujours au dessus de vous ? Parce que Bruxelles ajoute bêtises sur bêtises à leurs décisions. Décisions qui ne les gênent pas personnellement car ces fonctionnaires, sans impôts et très bien payés, se protègent et ne vivent pas ce que vous vivez.

Aujourd’hui et pour longtemps (bien plus que deux ans) VOUS NE POUVEZ PLUS investir dans l’immobilier sans penser ENERGIE, surtout coûts de l’énergie. Vous devrez sans doute TOUJOURS penser “énergie”.

Se chauffer ou manger ?

Dans le Nord ce sera vite la question. Est ce une blague ? Pas du tout, regardez simplement avec les prix de l’énergie en UK ce que deviennent les salaires. Le blocage des prix vient d’être décidé mais à ce niveau actuel c’est déjà insoutenable.

Ajoutez la baisse de pouvoir d’achat par l’inflation, y compris les retraites. Cela concerne tout le monde !

Ne vous faites pas d’idées, demain sera difficile. Et nos “élites” n’ont aucune idée pour corriger cela, nous le voyons depuis des décennies. Il y a beaucoup de chances qu’elles aggraveront les choses. Je pense que nous aurons une hyper inflation à force de créer de l’argent magique et un éclatement de l’Europe. La “pierre”, dans un pays avec de l’énergie, protège très bien de l’hyper inflation.

Agissez, vous le pouvez encore. Vendez dans le Nord, Investissez en Espagne ou Portugal !

Certes je pense que le Portugal a encore plus d’atouts mais l’essentiel c’est d’investir au plus vite dans un pays en indépendance énergétique comme le Portugal ou l’Espagne.

Et n’ayez pas peur des taux d’intérêts qui montent, c’est encore ridiculement bas et cela ne pourra d’ailleurs jamais monter bien haut à cause des endettements des états.

Regardez nous sommes toujours avec grand écart, des taux négatifs en réalité. Même si les taux ici de la BCE augmentent vous gagnez encore presque 9% à cause de l’inflation.

Alors ? Commentez, écrivez-moi, parlons en !

💬 Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

maison au Portugal

Nos derniers articles

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

8 Commentaires

  1. DURIEZ Gregoire

    Bonjour Jean Claude
    Ton article est très intéressant et je t’en remercie
    Je suis propriétaire d’une casa pré de TAVIRA et souhaiterai avoir encore plus d’autonomie énergétique (être autonome en électricité) en faisant installer des panneaux solaires
    Peux tu me donner ton avis sur ce sujet ?
    Je pense qu’avec EDP c’est faisable mai y a t’il d’après toi d’autres filons pour y procéder ? et peux-tu m’accompagner pour les démarches a suivre ?
    Merci de ton prochain retour

    Réponse
    • Jean

      Je suis sûr que c’est une bonne idée mais nous ne faisons pas. Il faut regarder au niveau local qui sait faire ça, il y a les compétences au Portugal.

      Réponse
    • Claudie DU SOLEIL

      Bonjour Grégoire,
      Pour les panneaux solaires, vous pouvez vous adresser à la société LEIRIVOLT (Leira).
      Nous habitons Estremoz et avons fait appel à eux et nous sommes très satisfaits de leur installation.
      Un des techniciens Portugais a vécu en France et parle très bien le français.
      Un de nos voisins a fait appel à EDP et n’a que des problèmes ………
      Bonne chance !

      Réponse
  2. Patricia Ricque

    Bonjour
    Quand on importe de l’énergie, ce n’est pas ce que j’appelle de l’indépendance. Le vrai problème actuellement est comment isoler au mieux nos habitations pour réduire notre impact carbone et moins souffrir plus tard des ruptures d’approvisionnement. L’accès à de l’eau est un facteur important dans le choix de la maison. Beaucoup de facteurs sont à considérer pour affronter les changements qui arrivent. Le Portugal présente des avantages grâce à la capacité de résilience de ses habitants et de leur mode de vie plus que par rapport à l’énergie.

    Réponse
    • Jean

      Certes mais les sources sont variées et surtout indépendante des bêtises européennes. C’est déjà ça. Isoler au Portugal n’a pas beaucoup de sens, l’hiver est bien trop court et doux. L’été est chaud mais les nuits fraiches. Donc.. pas trop utile ni rentable d’isoler comme en Europe du Nord. L’eau c’est plus important mais très souvent possible en toute autonomie. Mais le Portugal réagit bien mieux, reste plus indépendant et a un climat bien plus facile pour vivre avec peu d’énergie. Je vais développer ça la semaine prochaine.

      Réponse
  3. Delmarcelle

    Bonjour JC,

    C’est toujours un plaisir de lire tes articles éclairés.

    Je suis venu à casa vergão fin 2018 et jai toujours suivi avec grande attention tes conseils, constats et previsions.

    Moralité je suis maintenant propriétaire, depuis juin 2022 et résidant au Portugal (Esposende).
    Et je suis heureux de ne plus habiter le nord de l’Europe.

    Je confirme l’analyse dans ton article, et spécialement celui de mon compatriote Belge, ou les factures d’énergie ont atteint des prix que je ne pensait voir de mon vivant.

    Ton paragraphe sur les taux d’intérêts me rassure quelque peu car lors de mon prêt en juin les taux étaient exceptionnellement en négatif, au 1ér Septembre ceux-ci avait déjà fait fois 6.

    Je suivrai attentivement tes éventuels articles sur le sujet.

    Michel et Catherine

    Réponse
    • Jean

      Merci et très bonne vie au Portugal avec de légères factures. 🙂

      Réponse
  4. YvanMarchetti

    Bonjour Jean Claude,
    Je ne regrette qu’une chose c’est de ne pas t’avoir connu plus tôt..!!..Casa Vergao nous a permis d’acheter une maison au Portugal pour y finir nos jours et plus le temps passe et plus je me dis que nous avons fait une belle opération compte tenu de la crise majeure qui se profile….il nous reste à couper les liens avec la France et nos affaires en Suisse….j’espère que nous allons y arriver à temps….merci pour tes articles qui sont toujours très intéressants

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!