Petite note préalable : Vous savez que je vis au Portugal, en plein centre. Ma famille et moi même, nous y sommes  donc confinés. Ce que j’écris ici est mon expérience, ce que je vois, dans cette région, dans ce village. Et pas plus. Je ne sais comment cette époque se vit à Lisbonne ou Porto.

Ici nous avons très peu de cas, peut-être même aucun. La distanciation sociale existait bien avant aujourd’hui dans le sens où il y a peu de monde dans cette campagne. A part le fait qu’on bouge moins encore, la vie au village n’est pas très différente. Ce ne doit pas être le cas ailleurs au Portugal et surtout dans les grandes villes.

Néanmoins je trouve qu’il y a de grandes différences entre le Portugal et les autres pays comme l’Espagne et la France. Même s’il est quelque peu désagréable de faire des décomptes de personnes contaminées et même de morts dus au Coronavirus, il faut savoir quel pays a les bonnes stratégies devant ce danger.

Malheureusement la pandémie n’est pas terminée, le confinement reste en place. Or des articles français ont attirés l’attention sur l’apparent succès de la politique sanitaire au Portugal. Que se dit il ?

Articles français parus

Il y a eu cet article commenté ici Cliquez ici pour le lire.

maison avec piscine au Portugal

Je cite le passage important : ” France Inter s’interroge sur le « mystère portugais ». Le Portugal semble «relativement épargné par l’épidémie”.

« Les Portugais sont certes confinés, les lieux publics sont fermés mais pas de sanctions, ni d’attestation de déplacement. Interrogé, le Premier ministre portugais, António Costa, a répondu : « Les Portugais sont si disciplinés que la répression est inutile ».

Nous verrons plus loin si réellement le Portugal est épargné. Mais d’ores et déjà, il faut dire qu’il y a confinement sévère, des sanctions sont possibles mais pas d’attestation à produire.

Le Figaro publie aussi : “Coronavirus : le Portugal est-il vraiment une «exception» européenne ?Lire ici mais il faut être abonné. Donc un résumé : “200 décès et 9000 cas ont été recensés dans le pays, contre plus de 10.000 morts et 110.000 personnes souffrantes chez son voisin espagnol.” Comme il n’y a que 10 M habitants contre 47 M en Espagne il faut relativiser. Mais même ainsi l’écart est considérable : “Rapporté au nombre d’habitants de ces deux pays, cela donne un taux de mortalité de 20 décès par million d’habitants au Portugal, contre près de 2400 décès par million d’habitants en Espagne, soit 120 fois plus. Un écart qui ne cesse d’étonner ces derniers jours.”

L’article continue : “Comparé aux bilans des décès des autres pays d’Europe occidentale (plus de 13.000 morts en Italie, 4000 en France, près de 3000 au Royaume-Uni, 1000 en Belgique, 900 en Allemagne, 500 en Suisse), le Portugal semble même faire «figure d’exception». À tel point que certains évoquent un «miracle» portugais… au risque d’aller un peu trop vite en besogne.”

Pourquoi c’est peut-être trop vite dit ?

Soyons prudents, ils pourraient être démentis par les faits d’ici quelques jours», met également en garde Yves Léonard, enseignant à Sciences Po et spécialiste de l’histoire contemporaine du Portugal.”

Le 4 Mars, il y a  266 morts et beaucoup de cas suspects et 10 524 cas confirmés. Mais .. les courbes des nouveaux cas et des malades hospitalisés semblent déjà stabilisés. Et en tous cas, on a les infos précises ici.

Le président a donc le 3 Avril salué l’unité, le courage et la sérénité jusque-là des Portugais. « Nous avons gagné une première bataille, a déclaré Marcelo. Nous avons repoussé le pic de l’épidémie et modéré son taux de croissance. » Mais le chef de l’Etat appelle à renouveler les efforts durant ce mois d’avril, qui s’annonce « difficile » et décisif.

Statistiques au 6 Avril 11 AM

Covid 19 Portugal

Et ici la situation globale

Covid 19 Portugal

C’est plus qu’encourageant même si cette pandémie n’est pas terminée ici aussi.

Notez en vert sombre la très faible proportion de cas avec problèmes respiratoires.

Notez également qu’il y a très peu de cas, voire aucun dans une large partie du pays, Alentejo Est, voire Algarve.

Alors pourquoi ce miracle ?

 

  1. Le Portugal est au bout Ouest de l’Europe avec une seule frontière avec l’Espagne. Ce n’est pas une plaque tournante, un pays de transit. C’est vrai et quelque part, une bonne partie des personnes contaminées et contaminantes ont été des étrangers arrivant ici dont un certain nombre de portugais de France. Le gouvernement a d’ailleurs réagi avec une quarantaine de 14 jours imposée aux personnes arrivant au Portugal. Et très vite, les entrées de touristes, les vols ont été bloqués.
  2. Réaction rapide des autorités. C’est vrai ! C’est «dès la fin février – début mars» que les autorités portugaises se sont inquiétées, souligne Yves Léonard, avec notamment une mesure forte symboliquement : le 9 mars, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé qu’il se mettait de lui-même en quarantaine, par précaution. Avant même que le premier décès lié au covid-19 soit constaté, le 16 mars, le Portugal avait déjà décrété un certain nombre de mesures, notamment l’interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes et la fermeture des écoles. Les mesures adoptées par le pays pour lutter contre la pandémie ont été parmi les plus rapides d’Europe, avec celles de la République tchèque et de l’Autriche. A l’inverse, les études confirment que les pays de l’Union européenne les plus lents à réagir ont été l’Espagne, l’Italie et la France.
  3. Le Président est un homme respecté, aimé, une vraie figure d’autorité ici. Le gouvernement aussi. Cela compte beaucoup. Surtout si on compare avec les voix politiques en France, discordantes et souvent parlant pour ne rien dire. Ou pour se contredire ou pour cacher les erreurs et les manquements. Au Portugal, on parle moins et plus sérieusement. Il y a une réel respect de l’autorité qui le vaut bien d’ailleurs.
  4. Réaction populaire rapide et sérieuse. C’est tout à fait vrai. Au Portugal, le gouvernement agit sans s’immiscer dans tous les aspects de la vie quotidienne. C’est vrai que les portugais que je connais, en province, n’en attendent pas trop. C’est vrai qu’ils vivent grandement en autonomie, voire dans mon village en quasi-autarcie. Ils sont toujours responsables, calmes.
  5. Bons contacts avec la Chine. Le Portugal entretient d’excellentes relations avec la Chine. Politiques au plus haut niveau mais aussi économiques avec des participations chinoises importantes dans des entreprises comme les assurances, l’électricité,.. Et aussi il y a une diaspora chinoise importante de riches (et moins riches) ici. Il y a eu peut-être plus d’informations, plus tôt et plus d’aides directes aussi. Par exemple hier 5 Avril : Vingt tonnes de matériel médical ont été livrées par un avion de la TAP. Du matériel offert par une société immobilière en Chine, qui avait déjà fait don d’équipements de protection au personnel de l’hôpital Santa Maria de Lisbonne. Cette fois, la valeur du don est estimée à 4,5 millions d’euros. Le Portugal compte désormais 144 respirateurs supplémentaires, mais aussi un million de masques ou encore 22 000 blouses. Il semble qu’il y ait beaucoup de telles initiatives privées Voir ici Un cadeau d’une autre ville chinoise.
  6. Une culture responsable. Dans les manifestations comme dans la grande foire du Cheval de Golega, il y a très peu de police, très peu d’ordres et de coercition et très peu de désordres. Même si on boit beaucoup, on se comporte bien. Dans la vie quotidienne aussi. Socialement les portugais sont presque toujours respectueux et bien organisés, spontanément. On le voit à chaque fête, chaque manifestation. Je dirais qu’ils sont très adultes et responsables. C’est parfois moins fun, moins débridé qu’en France, presque trop sage et acceptant trop facilement par exemple des salaires trop léger.
  7. Usage de la Chloroquine. D’après le blog “Portugal en Français” lire ici l’article, “la Direction Générale de la Santé autorise formellement l’utilisation de médicaments comme la chloroquine et l’hydroxychloroquine, mais aussi le Remdesivir ou le Lopinavir/Ritonavir”. ” La DGS indique que c’est au médecin d’évaluer s’il doit utiliser ou non un des médicaments énoncés. Il s’agit ici d’apporter une solution thérapeutique à des malades déjà hospitalisés.” Une attitude qui semble bien plus sensée, responsable que les polémiques françaises, polluées d’intérêts coupables.

Alors est ce parce que le gouvernement est plus léger ? Est ce par culture ? Est ce par tradition et fort contact avec les familles, la terre même ? Peut-être surtout grâce à un fort esprit pragmatique, à tous niveaux, même gouvernemental.

Le confinement spontané ?

Franchement je ne crois pas. J’ai vu les mesures se mettre en place très vite. Mais je n’ai pas vu les portugais les précéder. Il y a eu des messages, des consignes claires des autorités. Les files d’attente ont été immédiatement respectées et calmes, avec grandes distances. Des protections mises aux caisses, les entrées aux supermarché, à la pharmacie organisées un par un. Il n’y a jamais eu ici des bousculade pour acheter avant les autres. Il n’y a pas de pénurie même si les prix de la viande ont augmentés.

Mais j’ai reçu les décrets pris, traduits par des avocats ou l’Ambassade de France. Et le gouvernement a bien décidé de tout. Avec des menaces et des amendes, même très sévères. Par exemple : “La répression, qui s’accentue. Désormais, quiconque ne respecte pas les mesures annoncées par le gouvernement peut encourir un crime de désobéissance. Jusqu’alors, seules les personnes qui ne respectaient leur quarantaine obligatoire y étaient exposées. A partir de maintenant, tout le monde est concerné. Les amendes se chiffrent parfois en milliers d’euros et les peines, lourdes, peuvent aller jusqu’à deux ans de prison. A ce jour, près de 100 personnes ont été interpellées.”

Les actions du gouvernement sont fortes

Au 30 mars : “En attendant, la priorité absolue du gouvernement, ce sont les personnes âgées. Une vaste campagne de dépistage est d’ailleurs lancée aujourd’hui dans les maisons de retraite où aucun cas de coronavirus n’a pour l’instant été recensé.” Aucun cas dans les maisons de retraite. Des tests possible en priorité. Quand même très bien.

“Le Portugal prend aussi ses responsabilités auprès des plus démunis. L’une de ces décisions, exceptionnelle et temporaire, trouve aujourd’hui un écho partout en Europe. Le pays en effet décidé de régulariser tous ses immigrés pour les protéger du coronavirus. Avec le document qui justifie leur demande de titre de séjour, ils pourront bénéficier de la même prise en charge que les autres citoyens, en termes d’accès à la santé et de protection sociale.” C’est peut-être temporaire mais ce n’est pas un effet d’annonce, c’est juste raisonnable et logique afin de ne pas laisser des sources de contamination un peu partout.

J’ai lu que les tests étaient pris très au sérieux, je n’en connais pas le nombre et la disponibilité. Dans le tableau de Statistiques ci dessous du 5 Avril, Le Portugal aurait fait presque 8000 tests par million d’habitants. La France 3400 seulement. L’Allemagne presque 11 000 ! Le Portugal un petit pays pauvre ?? En tous cas très réactif !

Données au 5 Avril

Données au 5 Avril

Presque autant de cas par million d’habitants que la France :  1032 contre 1378 cas mais 26 décès par millions d’habitants contre 116 en France !! Presque 5 fois mieux ! Où est l’erreur ? Italie et Espagne, 250 décès par millions d’habitants. 10 fois plus qu’au Portugal.

Il faut savoir que le Portugal a pourtant une population un peu plus vieille que l’Espagne et la France. Par contre l’Italie a une population un peu plus vieille en effet. Voir courbes ci dessous.

La raison de tels décalages dans les décès n’est pas là.n’est pas là.

Population comparée des plus de 65 ans

Conclusion

 

Ce problème du Coronavirus est pris sérieusement, sans panique. Le gouvernement et le peuple portugais agissent bien ensemble, calmes et coordonnés. Les résultats sont peut-être déjà là, avec une stabilisation des mauvaises nouvelles.

En face des autres pays comme l’Italie, la France et l’Espagne c’est effectivement bien mieux. 5 à 10 fois mieux même en tenant compte de la population plus petite.

Il y a de bonnes raisons, multiples sans doute. Et je dois dire qu‘il fait bon vivre cette période difficile ici, nous y sommes sereins et en très bonne forme. Sans aucune inquiétude, ni stress.

Je crois que c’est bon à savoir si vous pensez venir vous y installer. Surtout si vous êtes retraité(e)s. C’est à tout point de vue le pays le plus sûr d’Europe. Un fois encore c’est prouvé.

 

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!