Retraite active au Portugal

par | 23 Juin 2023 | Non classé, Travail au Portugal

5/5 - (2 votes)

Je voudrais vous parler de quelque chose de nouveau au Portugal qui est de voir tant de personnes y prendre une retraite active. D’ailleurs, pas seulement des retraités actifs. On pourrait même parler d’expatriation active, de personnes qui changent de pays pour lancer une nouvelle activité ou relancer une activité qu’ils avaient dans les années dans leur pays d’origine. C’est quelque part nouveau au Portugal et cela devient même une vague énorme.

Qu’est ce qu’on appelle activité ?

J’ai écrit récemment deux articles  là dessus. Lire ici « Être actif au Portugal » et « Trouver du travail au Portugal« . Avec différentes activités de la plus simple, individuelle à la plus complexe avec des sociétés.

Dans cet article et dorénavant, je vais parler d’activités principalement économiques. Activité dans laquelle les personnes vont démarrer une activité de services ou de produits, généralement de petites entreprises, voire des entreprises unipersonnelles. Comme par exemple créer des maisons d’hôtes, des soins de santé, des restaurants, la production de bière, de chocolat, de pâtisserie, etc. C’est très varié. Et cela peut être une retraite active au Portugal.

Ce qui a changé au Portugal

Ce que j’ai découvert dans mes derniers voyages, puisque je parcours le Portugal de long en large en permanence, c’est que de très nombreux expatriés, avant la retraite ou à la retraite, ont des activités économiques au Portugal qui marchent fort bien. Je dois dire que j’ai été étonné moi même, pourtant, avec une grande expérience au Portugal, de voir autant de gens réussir et je me suis demandé pourquoi.

Il se trouve que le Portugal est en train de changer profondément à cause de l’arrivée au pays de nombreuses personnes étrangères. Un grand afflux de sang nouveau. Mais, entre nous, un afflux de personnes aisées, éduquées, modernes. Une intégration facile, intelligente, positive. « Parmi ceux qui arrivent (du Brésil) en quête d’une vie meilleure, 25 % sont diplômés du supérieur et 70 % ont au moins le bac.« 

Il y a bien sûr depuis plus de 10 ans des personnes qui viennent y passer une retraite relativement passive. C’était l’époque du RNH avec une défiscalisation complète des retraites. Ce temps a amorcé quelque chose avec des sources de revenus nouvelles, possibles pour de nombreux Portugais qui travaillaient autour de ces communautés, souvent françaises, mais aussi italiennes, allemandes, suédoises. Je ne parle pas des touristes et des charters sur l’Algarve mais de personnes qui s’installent au Portugal et y consomment leurs revenus.

Accès au guide pour partir vivre au Portugal

Puis, de nouvelles expatriations sont arrivées, en particulier de nombreux Brésiliens, souvent aisés. Lire ici, « Ils sont environ 300 000 à vivre en terre lusitanienne – soit près d’un tiers des résidents étrangers. Dans une ville comme Braga, dans le nord-est du pays, ils représentent déjà 8 % de la population ».

Et puis, il y a des Américains avec le télétravail et cette perfusion de personnes qui ont de leur travail a initié un mouvement économique relativement important. Avec maintenant beaucoup de retraites actives au Portugal.

Ce n’est pas seulement de l’argent qui rentre au Portugal, c’est aussi des idées neuves, des envies d’avoir des services, des produits nouveaux. Donc il est apparu de petites entreprises, des produits qui n’existaient pas encore. Et là, cela devient tout à fait différent.

L’attrait de la nouveauté

De très nombreuses personnes apportent au Portugal des choses qui n’existaient pas ou pas sous cette forme. Ils apportent une service, un produit nouveau. Par exemple, un restaurant avec une cuisine nouvelle, des soins à la personne un peu différents, des ventes de produits ou de services un peu plus originaux, etc.

Car le Portugal nous a beaucoup séduit parce qu’il était très traditionnel. Mais ce côté traditionnel fait aussi qu’il est quelque part un peu démodé, du moins présentant toujours les mêmes choses.

J’ai souvent parlé dans cet article « Trouver du travail au Portugal » du fait que les desserts étaient toujours les mêmes dans tous les restaurants et que beaucoup de choses pouvaient être légèrement changées. Et quand je me promène dans les villes, je vois bien qu’il y a un décalage avec l’Europe la plus moderne, avec des choses qui sont effectivement portugaises, mais dont quelque part on peut les améliorer. Et c’est ça qui est en train de se passer.

Il y a une vague de gens qui viennent créer des activités dans un pays qui a plus de revenus, qui a une classe moyenne qui devient de plus en plus importante. Et puis aussi un pays qui a une très grande curiosité pour justement ces choses, ces produits, ces services nouveaux.

Pourquoi ? Certains ont même dit que les Portugais sont par nature curieux. Après tout, ils ont été de grands navigateurs qui voulaient connaître le monde à un moment où les conditions des voyages étaient très difficiles.

A ces époques, il fallait avoir une curiosité invraisemblable pour vouloir parcourir le monde entier. Et très longtemps, avant beaucoup d’autres peuples, les Portugais ont été d’une curiosité effectivement incroyable. C’est probablement dans leurs gènes quelque part.

Beaucoup se sont expatriés pour retrouver d’autres conditions de vie quand le Portugal n’avait plus trop de dynamisme, ce qui fait que, peut être, sont restés au pays beaucoup de gens qui sont plutôt conservateurs, traditionnels. Que ceux qui étaient les plus curieux, les plus originaux sont partis à l’extérieur et qu’aujourd’hui, le Portugal manque un peu de ce souffle de création tout en étant extrêmement curieux des nouveautés.

Le fait extraordinaire : c’est un pays qui est très ouvert aux nouveautés et qui commence à avoir vraiment la possibilité de se les payer. La clientèle de ces nouveaux services est en partie expatriée, mais aussi en grande partie portugaise. C’est ça que j’ai constaté dans toutes mes découvertes dans mes voyages.

Casa Vergao va évoluer

Casa Vergao va évoluer vers une aide à ceux qui veulent s’y installer et y créer des activités.

Je dis retraite active au Portugal, mais je pourrais dire de toute manière expatriation active. Et cela concerne toutes les personnes qui se disent « Mais pourquoi ne pas aller travailler, créer quelque chose dans un autre pays, le Portugal ? »

Des vidéos tous les Samedis

Casa Vergao va commencer par vous montrer ses expatriés dans leurs activités, dans leurs succès.

J’ai tourné de nombreuses vidéos ces derniers temps et chaque semaine, vous allez avoir sur YouTube une vidéo d’une de ces expériences.

La première, ce sera samedi prochain, avec une très, très belle expérience qui s’appelle « La maison d’hôtes du Mont des Abeilles » ou autrement nommée « la Vénus à Lisbonne » . Une très belle maison d’hôtes avec un thème un peu sensuel et très classe qui se trouve à côté de Lisbonne.

Ensuite, tous les samedis, vous aurez de nouveau une autre vidéo sur une autre expérience active, retraite active au Portugal ou expatriation de personnes plus jeunes.

Et je continue à en tourner et en tourner de manière à ce que vous découvriez ces exemples,  ce mouvement actif.

Ce sera des vidéos d’activités, mais ce peut être aussi des investissements, tout simplement, sans être même dans le pays, etc.

Et puis, à côté de ces vidéos, les newsletters du Samedi vont les reprendre, les ré-écrire, mettre les points forts en avant, etc. Pour que vous puissiez les avoir aussi en lecture.

Abonnement : Les lettres Hebdo et les Dossiers

Nous allons créer un service avec des lettres et des dossiers sur les activités possibles au Portugal.

Cette fois ci, ce sera un service très légèrement payant. Vous pourrez vous abonner à des lettres hebdomadaires qui vont être très précises, très techniques et qui vous donneront accès à des dossiers très conséquents, sur ces activités et qui seront gratuits pour les abonnés.

Qu’est ce qu’il y aura dans ces lettres chaque semaine ?

Ces lettres hebdomadaires, avec un accès privé, vont vous décoder les vidéos sur ces activités d’expatriés actifs pour vous expliquer l’envers du décor, les réelles raisons des succès, les difficultés qui ne sont pas dites peut être, les astuces qui ont été mises en place pour réussir tout ce qui ne se dit pas ou ce qui n’a pas été filmé.

Et ça, c’est véritablement une information d’insider, que seuls les abonnés, les gens qui ont vraiment envie de savoir, auront à leur disposition.

Et puis, une autre partie sera consacrée à tout ce qu’il faut savoir pour envisager de changer de pays, de redémarrer une activité. Cela rejoint un petit peu tout ce que j’avais déjà fait au niveau « administration et fiscalité au Portugal », mais aussi avec une composante psychologique sur comment se préparer à changer de pays, comment se préparer à réussir même, comment se préparer à initier quelque chose, vaincre ses peurs, ses freins. Et puis, cela concerne aussi des gens qui viennent en famille, etc, comment s’organiser avec les enfants et tout.

Enfin, une troisième partie sera une réponse à toutes les questions que vous posez, de manière à ce que les interrogations de chacun aient des réponses pour tous. Les questions sont souvent générales, utiles à tous. Et puis, les nouveautés de ce qui se passe, les nouveautés fiscales, économiques. Finalement, c’est un fil d’information permanent réservé aux abonnés.

10 dossiers gratuits par an

Cette lettre sera légèrement payante, effectivement, mais elle donnera accès GRATUITEMENT à une dizaine de gros dossiers par an, comme :

  • « comment créer sa maison d’hôte au Portugal »,
  • « comment investir en location longue durée »,
  • « comment investir en location touristique »,
  • « comment créer ou transporter son restaurant » ou « ouvrir un restaurant sous une nouvelle forme », comme ce qu’on appelle des bars à salade ou des thèmes particuliers,
  • « comment ouvrir et démarrer une activité de boutique sur la production », par exemple, du chocolat, de la bière, de la bière ou d’autres produits spéciaux du pays qui peuvent trouver un débouché.

N’oubliez pas que les expatriés et les Portugais sont très curieux, très demandeurs de toutes ces nouveautés, etc.

Donc, dix très gros dossiers par an qui vont aborder toutes les étapes, y compris des étapes très sérieuses, juridiques, fiscales, le pas à pas d’une installation, les règles à savoir, les licences nécessaires, les implantations intéressantes, géographiques et puis comment faire le premier pas, le marketing indispensable, etc...

Des dossiers indispensables si vous voulez créer une activité. Et encore une fois, les dossiers seront gratuits pour les abonnés. Que pour les abonnés.

Cette aide permanente permet pour vous d’avoir un maximum d’informations précises tout en mûrissant votre projet et les dossiers viennent là vous apporter une énorme quantité d’informations pour ouvrir telle ou telle activité.

Et je pense que c’est un bon service.

Casa Vergao reste Casa Vergao sur le terrain

Ensuite, bien sûr, Casa Vegao sera toujours sur le terrain pour vous aider à vous implanter, pour faire des formalités administratives, pour vous permettre de trouver la maison, pour trouver la boutique, le lieu nécessaire pour travailler, voire vous aider tout simplement à faire les premières démarches locales. Voilà.

Donc, c’est une inflexion de Casa Vergao qui se tourne vers quelque chose de plus actif que de simplement vous aider à acheter une maison et qui va permettre à beaucoup de trouver une nouvelle vie, éventuellement une retraite active au Portugal et même d‘échapper à une France ou Belgique ou même Suisse dans laquelle l’initiative, la création d’une activité est très difficile, compliquée.

Conclusion

Et n’oubliez pas que c’est dans un pays dans lequel la sécurité permet de travailler mieux. Plus le soleil, la joie de vivre, le sourire. Beaucoup ont choisi de transposer leur activité au Portugal pour ces raisons là aussi. Le fait est que ça marche effectivement beaucoup mieux dans ces conditions là. Voilà, c’est le nouveau Casa Vergao qui va démarrer à partir de la semaine prochaine.

À bientôt.

? Une question ? Un commentaire sur cet article ? Cliquez-ici

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

11 Commentaires

  1. vanmosuinck andré

    je suis intéressé je suis retraité ma compagne est malgache et moi retraité belge ma compagne aimerai créer son entreprise comme dans sont pays fabrication de bijoux de fantaisie que faire pour pouvoir s installer au Portugal merci de me donner la tache a suivre et si c est possible

    Réponse
    • Jean

      Merci la semaine prochaine vous aurez tout ça !

      Belle idée d’ailleurs ! Je connais bien Mada, très beau pays aussi.

      Réponse
    • Lucas

      Bonjour,
      Je souhaite recevoir les dossiers et news letters.

      Bien cordialement,

      Réponse
      • Jean

        Merci la semaine prochaine vous aurez tout ça ! Mais ce sera un peu payant. Beaucoup de travail , beaucoup d’infos.

        Réponse
  2. Ratinaud Laurent

    Laurent
    J’ai une maison à Figueira de Castelo Rodrigo, je suis français, mon épouse est d’origine portugaise nous allons bientôt être à la retraite j’ai dans l’idée d’ouvrir une fabrique de produits de beauté avec les produits locaux ( olives amandes rasons)
    J’aimerais avoir des renseignements pour mettre en place l’activité

    Réponse
    • Jean

      Merci la semaine prochaine vous aurez tout ça ! C’est une belle idée !

      Réponse
  3. Boulois Marie Paule

    Bonjour,
    Vous évoquez des cabinets de soins de santé. Ça serait super que des cabinets de santé s ouvrent en partenariat avec la Sécurité sociale française. Car la carte européenne de santé n’est prise que par les hôpitaux. En ce qui nous concerne c’est un frein à notre intégration au Portugal et je pense que l on n’est pas les seuls dans ce cas.
    Cordialement

    Réponse
    • Jean

      Ce en doit pas être un frein car si vous n’êtes pas résident portugais avec le CRUE vous êtes en fait un « touriste  » qui devrait rester peu de temps au Portugal. Si vous restez plus longtemps autant devenir résident portugais et alors vous avez automatiquement en tant que retraité la Sécu FT et la Sécu PT donc cet accès aux Centro de Saude.
      Si vous n’êtes pas retraité, vous pouvez cotiser à la Sécu portugaise ou à une sécu portugaise privée.

      Mais il serait aberrant et injuste d’avoir l’accès aux Centro De Saude SANS être quelque part un cotisant au Portugal. De même revenir se soigner en France tout en restant au Portugal toute l’année est décrié avec raison. Bref autant régulariser sa situation ou bien « touriste » ou bien « résident ».

      Réponse
  4. Biasin

    Bonjour, je suis abonnée chez vous et je voudrais prochainement m’abonner à cette nouvelle lettre d’informations. C’est pour créer une activité qui serait très apprécié au Portugal, donc les informations à venir vont être très précieuses pour nous

    Réponse
    • Jean

      Merci la semaine prochaine vous aurez tout ça !

      Réponse
    • Scannelli Muriel

      Bonjour
      Toujours intéressée par vos articles pertinents
      Toujours en attente de renouvellement de passeport pour concrétiser notre projet de s’installer au Portugal
      Cordialement

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logement abordable | Emplois bien payés | Immobilier rentable

Découvrez maintenant comment obtenir une vie de rêve au Portugal

Logement abordable | Emplois bien payés | Immobilier rentable
Découvrez maintenant comment obtenir une vie de rêve au Portugal

You have Successfully Subscribed!