Ce qui est le plus important pour votre projet au Portugal ?

par | Sep 26, 2020 | Général | 11 commentaires

Vous avez un projet au Portugal mais c’est encore flou. Ou bien vous avez des hésitations. Sur la meilleure place, la meilleure maison,.. Ou même sur  le pays ? Devez-vous vraiment aller au Portugal ? Finalement pourquoi partir ?

Vous avez plein de bonnes raisons, plein de rêves d’une vie meilleure mais…. Vous voulez, vous pensez vouloir changer de pays mais..

Bref vous avez des doutes, des hésitations sur tout.

Alors je vais vous donner une belle règle de vie pour trier et décider si votre projet, votre rêve doit se réaliser. Et surtout comment le réaliser.

Et celà en vous racontant une petite histoire. Connue peut-être de certains d’entre vous mais très utile.

maison avec piscine au Portugal

Allez, mon histoire s’appelle … les gros cailloux !

Les gros cailloux

Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies.

Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour passer sa matière. Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit :

« Nous allons réaliser une expérience »

De sous la table qui les séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres qu’il posa directement en face de lui.

grand pot en verre

Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux, gros comme des balles de tennis ou même plus gros encore. Et il les plaça délicatement, un par un, dans le gros pot.

cailloux

Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves leur demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? »

 

pot avec cailloux

Tous répondirent: « Oui ! » Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment ? »

Alors, il se pencha de nouveau et il sortit dessous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de graviers s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ».

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit : « Probablement pas ! » « Bien ! » répondit le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de dessous la table une réserve de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

Encore une fois, il demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ». Cette fois, sans hésiter et en coeur, les brillants élèves répondirent : « Non ! ». « Bien ! » répondit le vieux prof.

 

pot et sable

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?

 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songea au sujet de ce cours, répondit : « Cela démontre que même lorsqu’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on veut,… le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire ».

« Non » répondit le vieux prof. ” Ce n’est pas cela.”

La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite !

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors : « Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé, votre famille, vos ami(e)s, réaliser vos rêves, faire ce que vous aimez, apprendre, … vous-même  !”

Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir…sa vie.

Si on donne priorité aux broutilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de broutilles et on aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question : Quels sont les GROS CAILLOUX DANS MA VIE ?… Ensuite, mettez-les en premier. »

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Et pour votre projet au Portugal ?

Cette histoire nous dit quelque chose de très important et on peut l’utiliser pour votre projet.

Est ce que ce “Projet au Portugal” est un GROS cailloux pour vous ?

Ce serait une plus belle manière de dire :

Est ce qu’un GROS cailloux pour vous NECESSITE ce projet au Portugal ?

Parce que changer de pays, changer de maison et d’habitudes, voire de relations est une grande décision. C’est un changement majeur de vie sauf si ce projet est d’y passer de bons moments parfois ou d’y investir seulement.

Et si vous envisagez ce changement majeur de vie c’est parce qu’il y a un gros cailloux que vous mettez en premier dans votre grand pot en verre. Nous parlerons plus loin de ce que peut être ce ou ces gros cailloux que vous mettez en premier.

gros cailloux

Si votre projet au Portugal dépend d’une raison forte alors laissez de coté les autres cailloux moyens et les plus petits. Focalisez vous là dessus et foncez. Tous les petits détails que vous essayez de résoudre AVANT de bouger se mettront en place plus tard.

Les détails, les décisions secondaires se glisseront entre les gros cailloux.

Il ne faut pas chercher et surtout pas depuis la France (ou autres pays) à tout savoir, tout résoudre, tout décider à l’avance. De toute manière, même en prévoyant à 100 % et pendant longtemps ce sera différent. Ceci étant une autre histoire que je raconterais la prochaine fois, l’histoire du radar.

Ne vous occupez pas des petits objectifs. Ils viendront aussi, entre les gros. Et ne perdez pas de temps !

Et quel peuvent être ces gros cailloux qui poussent à ce projet au Portugal ?

Autrefois, beaucoup de personnes venaient pour une imposition fiscale nulle. C’était le RNH, plus d’impôts. Sachez qu’il existe toujours mais moins attractif puisque réduit à 10% du net imposable. Voir l’artcile ici. Pas si mal mais moins immédiatement agréable que 0, bien sûr ! Zéro c’est vite calculé, 10 % c’est plus compliqué et moins clair.

Depuis un ou deux ans, avant même le changement du RNH, j’ai remarqué de beaucoup venaient pour d’autres raisons. Leurs gros cailloux devenaient plutôt le climat, le soleil. Puis les prix des biens immobiliers nettement plus attractifs, la vie économique aussi bien moins chère.

Voilà des gros cailloux ! Mais finalement ce sont des cailloux financiers. L’argent c’est important mais c’est VOUS qui êtes important.

Alors récemment, disons

depuis un an ou deux ans, j’entend d’abord : “SECURITE” !!

Sécurité de l’investissement immobilier

Acheter dans un pays socialement calme et paisible, sans risque d’explosion sociale, avec des habitants raisonnables et travailleurs, c’est quand même bien plus sûr que d’investir dans la plus grande incertitude du futur immédiat. Sans parler des taxes toujours nouvelles, du racket permanent et en croissance sur les propriétaires immobiliers, coincés avec leur bien, visible et fixe.

nuage

De plus il y a la tempête financière mondiale avec de gros nuages noirs. Chercher une sécurité dans des biens immobiliers dans un pays européen et stable serait raisonnable. Il n’y a peut-être pas trop de temps avant une grosse détéroriation des économies voire d’une crise monétaire avec dépréciation des monnaies. Immobilier refuge : Oui au Portugal. Il y a en plus des opportunités énormes en ce moment.

Voila un TRES GROS cailloux !

Sécurité civile

Rappelez vous le Portugal a été voté plusieurs fois un des plus sûr pays au Monde ! voir mon article ici. Et puis j’en avais aussi déjà parlé ici voir article ici. Cela reste valable mais d’autant plus que la situation partout ailleurs en Europe mais surtout en France, Belgique c’est largement détériorée. Nous citerons surtout “l’incivilité” envers les forces de police qui n’existe absolument pas ici au Portugal. Il y a une attitude générale de la justice et des forces de l’ordre qui crée le respect. Si vous ne le savez pas, lisez cet exemple sur la dépénalisation des drogues depuis presque 20 ans, lire ici l’article. Etonnant, plus de 20 ans, ça marche et nous ici en France, on blabla seulement, on taxe surtout, on empêche la police de travailler utilement.

Marcelo au bain seul

Marcelo au bain seul

Le président Marcelo Rebelo de Sousa crée lui aussi le respect des institutions. Il est simple, humain, aimé. Regardez le ici ! Faisant ses courses seul et en short. Cela aussi c’est la sécurité ! En face nous avons pour le président Macron au minimum 20 personnes pour tout dépalcement privé lire ici. Et nous ne parlons pas des déplacements offociles en zone socialment agitée. C’est aussi cela la sécurité d’un pays. Donc votre sécurité !

En avançant en âge, on ne supporte plus l’insécutrité grandissante et dangereuse. Et surtout on sait qu’il y a eu des temps calme et qu’il était agréable d’être en paix. Donc c’est un GROS CAILLOUX qui peut bien être mis en avant. EN PREMIER.

Sécurité sanitaire

Et c’est bien important aussi en ce moment. Regardons les faits. Quoiqu’il est dit, le Portugal est très peu touché.

Voyons les chiffres réels. Cette carte des “cas” Covid au Portugal depuis le début. On parlera plus tard de ce qui est FAUX dans la définition aberrante des “cas” mais de toute manière c’est simple, il y a des “cas” de Covid seulement à Lisbonne et Porto. Presque tout le Portugal est extrêmement sain.

Cas Cocvid au Portugal

Rappelons qu’on compte en France actuellement plus de 16 000 NOUVEAUX “CAS” PAR JOUR ! Ce tableau décompte les cas au Portugal sur la TOTALITE DES 7 MOIS soit plus de 200 JOURS !! Au Portugal il y a eu, au TOTAL de l’épidémie, l’équivalent de 6 JOURS actuels en France !! Il y a certes 6 fois moins d’habitants mais c’est quand même beaucoup, beaucoup moins.

Les courbes des hospitalisations COVID avec en rouge les réanimations. Une légère remontée.

Actuellement moins de 600 Hospitalisations dont 85 en réanimation (au 25 Septembre). En France, même date, on décompte 6110 hospitalisations dont 1092 réanimations. En proportion, environ DEUX FOIS PLUS qu’au Portugal.

Maintenant la courbe très triste des décés. En vert les “guéris”, en orange les “cas” et en rouge, les décés. Si les “cas” augmentent, la courbe des décés reste heureusement totalement plate avec quelques décés par jour et un total actuel de 1931 décés sur toute l’épidémie.

Notez qu’il y a en moyenne 100 000 décés par an au Portugal. Donc 2000 décès “étiquetés” Covid en 7 mois doivent être mis en face de 70 000 décès qui ont certainement eu lieu aussi. Pourquoi a t’on fait un tel bouleversement pour ces 3 % de décès dont probablement une bonne part aurait eu lieu de toute façon ? En dessous l’âge des personnes décédées majoritairement assez âgées.

Lisez Peter Nilsson, professeur suédois de médecine interne et d’épidémiologie à l’université de Lund, qui a déclaré : « Il est tellement important de comprendre que les décès dus au COVID-19 seront bien moins nombreux que les décès causés par le confinement de la société lorsque l’économie sera ruinée ». Article ici

De même en France la moyenne annuelle est de 600 000 décès par an, ce qui est bien en rapport avec 6 fois plus d’habitants.

En France, en dessous, un total de 31 675 décés en 246 jours. En respectant les différences de 6 entre les populations, nous avons quand même PLUS DE 3 FOIS PLUS de décés en FRANCE !!

Avec pourtant le “super” système de santé d’un pays riche, la “superbe et efficace” administration si coûteuse, etc.. Sans commentaires !

stats covid Portugal

Stats covid France

Bref, le Portugal a fait mieux, beaucoup mieux que la France, que l’Italie, que l’Espagne. Je n’ai pas calculé avec l’Allemagne mais ce doit être du même niveau. Bravo ! Donc une réelle sécurité sanitaire, prouvée dans la réalité de cette épidémie.

Pour moi, c’est presque mon plus GROS cailloux, à mettre avant les économies financières. Comme ma grand-mère disait : “Quand la santé va, tout va”.

Un peu de statistique

Si vous n’aimez pas la vérité séches des chiffres, sautez ce passage. Mais si vous voulez être un peu plus capable de comprendre ce qui se passe, lisez bien …

Ou bien nos élites sont archi nulles en mathématiques et statistiques ou bien elles ne veulent pas que vous sachiez car le calcul des “cas” est tout simplement aberrant.

Pour faire bref (mais vous pouvez lire en entier cet article scientifique pour les détails ici), l’erreur grossière sur le nombre de cas vient des “faux positifs” obtenuis lors des tests. C’est un fait très connu pourtant en statistique et en médecine.

Tout test a un certain degré d’erreur. Ce test des “cas” du Covid avec la technique PCR crée des “faux positifs”. Cette multiplication des ARN n’est pas parfaite. C’est normal et vrai de TOUS TESTS ! Tous les tests ont une certaine faiblesse à générer des faux positifs.

“L’important est de savoir à quelle fréquence cela se produit, et c’est ce qu’on appelle le taux de faux positifs. Si 1 échantillon sur 100 de personnes indemnes de la maladie est faussement positif, la maladie n’est pas présente. Nous appelons cela un taux de faux positifs de 1 %.”  Officiellement il a été calculé que “la valeur la plus basse du taux de faux positifs était de 0,8 %.” C’est peu pensez-vous ? Certes si un expert dit cela à la TV à 20 H, tout le monde va penser que ce test est très sûr.

Sauf si la prévalence de la maladie à détecter est faible. C’est à dire s’il y a peu de malades sur les personnes testées. Essayons de comprendre, c’est finalement simple et on pourrait bien l’expliquer même à la TV.

“Selon la dernière enquête de l’OMS, le virus a été trouvé, en première approximation, chez une personne sur mille. On peut également écrire 0,1 %. Donc, lorsque toutes ces 10 000 personnes sont testées, on s’attend à trouver 10 vrais positifs” OK ? c’est simple, non?

Mais si le taux de faux positifs est de 0,8 %, on va trouver 80 faux positifs !! Et on va déclarer 90 “cas” !! Cas asymptomatiques bien sûr et pour cause puisque faux positifs !!

Et les experts vont, par manque de culture statistique ou par mensonge, déclarer 90 cas et une épidémie en croissance.

Plus on testera en grand nombre avec un test qui a tout petit taux de faux positifs (ce qui est normal) mais pour une maladie avec une très faible prévalence et plus on aura bien plus de faux positifs que de réels malades. C’est pareil pour TOUS les tests et il y a des discussions sur l’utilité des radios de détection du cancer des seins, du test PSA de la prostate, etc.. C’est un problème identique et très connu. Sauf si on vous le cache !

Si on calcule pour la France, 16 000 “cas” nouveaux par jour donc en réalité de l’ordre de 1800 réels cas de Covid détectés par jour. Ce n’est pas rien mais c’est presque 10 fois moins. Et en rapportant à 170 000 tests par jour cela fait quand même seulement 1% de vrais positifs. Il est déclaré que “5% des tests Covid-19 réalisés en France sont positifs”. En réalité, les vrais cas positifs doivent être plus près de 0,5 %.

Note : J’avais pris au dessus 0,1 % de prévalence positive et maintenant on trouverai 1 % donc 100 vrais positifs sur 10 000 tests et 90 faux en plus. Mais j’avais accepté 0,8 % de “faux positifs” or avec un PCR qui réplique trop l’ARN on a probablement bien plus de 0,8 %. Globalement tout cela reste une comptabilité organisée pour donner trop de “cas” de Covid.

Au Portugal, cela donne pour 700 “cas” trouvés au 25 Septembre, environ moins de 80 cas réels détectés par jour pour 10 millions d’habitants. On trouverait sans doute autant ou plus de cas positifs pour des tests sur n’importe quelle autre maladie.

Désolé de cet apparté statistique mais en face d’une volonté de faire peur pour contrôler, il est bon de remettre les choses à leur place.

Et la réalité, c’est que la France ne va pas si mal et que surtout le Portugal va très bien. Et que la Sécurité sanitaire y est excellente.

Vos gros cailloux ?

Bravo si vous avez lu ce long article.

Maintenant quel “gros cailloux” est à l’origine de votre projet au Portugal ?

S’il est vraiment GROS, foncez, ne perdez pas de temps en détails avec les petits cailloux.

Foncez !

Par contre, si vous avez ailleurs de gros cailloux à privillégier, occupez vous de ces priorités.

Personnellement, je mets en premier ma sécurité physique et celle de ma famille proche. Parce que si je suis mort ou vraiment malade, le reste compte peu. Puis la sécurité financière puisqu’elle va déterminer mon degré de liberté.

Et je parlerai la prochaine fois d’un point fort intéressant : La sécurité n’empêche pas du tout la prise de risque !

A bientôt …

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez gratuitement :

✔︎ notre guide "Administration et fiscalité pour s'installer au Portugal"
✔︎ une fois par mois nos meilleurs conseils pour vivre au Portugal

11 Commentaires

  1. DIDIER

    Je suis une femme seule de 68 ans
    Peu de revenus
    900 e de retraite
    J’aimerai trouver une colocation au Portugal
    Par sécurité et pour mieux vivre
    Croyez vous que mon projet est fantasque ?
    Est ce que la colocation bord de mer pas forcément en bas du Portugal, ce fait?

    Réponse
  2. glorieux christian

    Bravo JC pour le résumé ! Dis moi, les 10/00 c est pour tous les revenus, salaire, assurance vie, assurance groupe, etc ?

    Réponse
    • Jean

      Les 10% c’est sur le net imposable des revenus étrangers qui n’ont pas été déjà fiscalisés dans le pays d’origine.

      Réponse
  3. Patricia

    Très belle philosophie, je partage votre avis a 100%

    Réponse
  4. Morel

    Bonjour et merci pour cet article. J’attends le prochain avec impatience.
    Cordialement de Haute-Savoie.
    Patrick

    Réponse
  5. Agnès

    Qu’en est-il des incendies qu’il y a eu cet été? J’ai un peu peur de ça.. tout le centre du pays à été touché, non? Et sur la côte l’immobilier est plus cher.

    Réponse
    • Jean

      Vous avez raison, c’est plus que désagréable. Mais il suffit de trouver un bien qui ne sera pas dans les forêts d’Eucalyptus et c’est tout à fait possible. Même ailleurs que sur la côte. Les prix sont plus forts juste en face de la mer mais dés qu’on s’éloigne un petit peu, voire simplement quand on est hors de vue de la mer, c’est bien moins cher.

      Réponse
  6. Baron isabelle

    Merci pour ces explications très claires et bien détaillés. Nous avons communiqué par mail en début d année, notre projet de vivre au Portugal avance surtout dans notre tête. Nous n avons pas pu y aller cette année, devant l l’incertitude de pouvoir voyager nous avons opter pour faire des travaux dans la maison , qui s averreront indispensables pour pouvoir la vendre et s s’expatrier.
    Notre gros caillou a nous ?? La qualité de vie !!!
    Pas de problème d insécurité en aveyron, ce n est donc pas notre motivation première.
    Notre gravier ?? La politique menée par les gouvernements successifs !! De moins en moins de liberté, d ouverture sur les autres !! Une agressivité fiscale qui nous laisse de moins en moins d air en fin de mois.
    Mon mari Dominique est conducteur de train de 53 ans prend sa retraite en février 2021. Moi 56 ans conductrice de car en décembre 2023.
    Nos amis, couple franco portugais s est retiré a Marhina Grande, nous passons du temps chez eux entre 2 et 3 semaines par an.
    Nous apprécions beaucoup cette région car il y fait rarement très chaud. Nous craignons beaucoup la châleur au delà de 30 degrés et n envisagerons pas du tout de vivre au sud du Portugal. Espérons que le réchauffement climatique n augmente pas trop les températures où nous aurons choisis d habiter.La présence proche de l atlantique semble t il temporise un peu les choses.
    Habiter a moins de 20 kms de la mer est inenvisageable en France pour notre budget.
    Voilà vous en savez un peu sur nous, et j echangerai volontiers de temps en temps avec vous.
    Cordialement

    Réponse
    • Jean

      Merci du grand commentaire. Oui l’océan climatise très bien et les hausses de températures ne se ressentent pas ici. J’ai des cartes de l’Europe des changements climatiques où l’on voit celà. Le Portugal reste sans hausse des températures.
      Echangez avec moi surtout sur mon email jcjamet@casavergao.com. A bientôt.

      Réponse
  7. ROCHE Francis

    Vous ne faites que des propositions d’achat immobilier, mais existe-t-il des offres en LOCATION pour finir une retraite PAISIBLE ???

    Réponse
    • Jean

      Oui j’ai des partenaires qui peuvent aider à trouver des locations. Au cas par cas et sur place.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!