Comment s’inscrire en non-résident et obtenir son NIF

Nous arrivons au plat principal, l’administration fiscale portugaise et son NIF. Pour commencer, vous devez obtenir le statut de non-résident portugais.

Comprendre le mode « non Résident »

Vous allez d’abord faire des démarches, obtenir des documents en mode « Non Résident » avec votre adresse en France (ou Belgique ou ailleurs).

« Non résident » signifie donc non imposable à ce stade.

Si vous ne devenez pas résident ensuite, cette première démarche n’aura aucune conséquence. Si vous devenez résident, le numéro NIF sera le même mais simplement dans la catégorie « Résident ». Donc vous pouvez et devez même faire cette première démarche alors même que vous n’êtes pas encore très engagé et sûr de rester au Portugal.

Par exemple pour louer afin de savoir si vous voulez ensuite rester définitivement. Louer cela peut être en mode non résident, acheter et être propriétaire aussi. Vous pouvez rester non résident tant que vous ne restez pas au Portugal en permanence, disons plus de 6 mois par an.

Comprendre et obtenir son NIF

Le fameux NIF qu’on découvre en arrivant et qui est l’équivalent de notre N° identité fiscal sur nos feuilles d’impôts plus le N° INSEE.

En France, on ne le sort pas à tout instant. Ici c’est un numéro qui sert à tout. Il vous permet d’être identifiable dans chacune de vos démarches administratives et d’assurer un suivi rapide et pratique de chacune de vos actions.

Et tout le monde en a un, y compris les tous petits. Pour s’inscrire à l’école il en faut un pour chaque enfant ! Pour un permis de pêche il en faut un. Bref pour acter au Portugal, il faut un NIF.

A l’usage, vous connaîtrez ce numéro par coeur et il suffira de le mentionner pour que l’on vous retrouve. C’est très utile lorsque vous devez effectuer des demandes auprès de votre opérateur Internet, lorsque vous enregistrez vos dépenses en pharmacie ou pour toute demande auprès des autorités fiscales.

Ici on l’appelle « Numero de Contribuinte » donc là aussi on est contribuable, c’est clair !

On le demande très souvent aux magasins mais ce n’est pas obligatoire bien sûr. Il y a une légère réduction pour les impôts si on le donne mais je crois bien que c’est surtout pour les statistiques et le suivi. Si on n’a pas de raisons de défiscaliser ses achats, pas de raison de le donner pour les petits achats. Pour les gros, je le donne car il me permet de déduire la TVA à cause de mon régime de chambre d’hôtes.

L’avantage pour vous c’est quand même d’officialiser vos factures, même les tickets de caisse genre Intermarché. Donc de prouver si vous en avez besoin que vous êtes bien au Portugal, que vous y vivez. C’est une preuve officielle.

Par contre indispensable pour tout le reste, location immobilière, compte en banque bien sûr, Internet, mobile, etc.. Et c’est certainement la première formalité à faire.

Très facile à obtenir aux « Financas » donc aux impôts. Ou Lojas do Cidadão (centre administratif) la plus proche dans laquelle vous ferez votre demande. Dans ces Lojas sont regroupés l’ensemble des bureaux administratifs afin que vous puissiez faire toutes les formalités d’un seul coup. Lien pour la carte des bureaux des impôts finanças : http://www.mapadocidadao.pt/Search/Map?q=finan%C3%A7as

Avec votre passeport ou ID et au besoin avec un justificatif de domicile en France (ou ailleurs mais pas forcément au Portugal) vous allez obtenir un NIF « Non Résident ».

Attention : Si vous n’êtes pas citoyen EU donc Suisse, Canadien, vous aurez besoin d’un garant résident portugais qui contresigne votre demande de NIF. Nous le faisons pour vous quand nous vous accompagnons.

Non résident donc non imposable donc c’est sans conséquence si vous ne vous installez pas ou plus au Portugal.

Différents NIFs : NIF non résident, NIF résident, NIF RNH

Ensuite vous louez un bien, maison ou appartement. Avec ce premier NIF non résident noté sur le contrat de location. Vous allez retourner aux « Financas » et avec votre contrat et preuve d’adresse au Portugal, vous le transformez en NIF «Résident» si vous le désirez et si vous restez plus de 6 mois.

Nota : C’est un peu plus compliqué, nous y reviendrons à la troisième étape car il faut d’abord passer à la Mairie locale s’enregistrer comme Résident et obtenir son Certificat de Résidence. Document très important qui établit votre résidence au Portugal, document pour le Portugal et pour la France.

Notez bien que vous pouvez rester « non résident », touriste en quelque sorte en louant et même en achetant. Vous pouvez très bien choisir de rester résident fiscal dans votre pays, France, Belgique, etc.. en habitant moins de 6 mois par an au Portugal. Voir Chapitre « Résidence Fiscale »

En devenant résident portugais, cette fois vous vous déclarez au fisc local comme résident fiscal et vos exonérations ou impôts portugais vont débuter. Il faudra bien sûr déclarer dans votre pays que vous n’y êtes plus résident fiscal (et éventuellement leur faire admettre). Le docuement de base pour ce faire n’est pas la formulaire du NIF mais votre Certificat de Résidence de l’Union Européenne, le CRUE. C’est le seul document à montrer hors Portugal.

Et puis ensuite, vous pourrez demander à ce que votre NIF devienne NIF RNH mode « Résident Non Habituel » ce qui est un nom idiot qui signifie que vous n’étiez pas avant un résident et que vous êtes donc un nouveau résident. Vous allez avoir droit à une exonération de 10 ans des impôts sur certains revenus étrangers ou même portugais, c’est le Statut RNH.

C’est le Graal recherché bien sûr et pour lequel nous allons vous accompagner.

Ouvrir un compte bancaire en mode « non résident »

C’est la suite de l’obtention de votre NIF non résident. Pour agir au Portugal il vous faut un compte bancaire portugais et vous pouvez l’ouvrir très facilement en mode non résident.

Quand nous vous accompagnons nous vous offrons de l’ouvrir à la Banque BCP Millenium qui nous a toujours très bien servi ainsi que tous nos visiteurs. Notre agence est à Proença a Nova, qui a l’avantage d’être en province et au Centre même du Portugal. C’est très efficace et permet de gagner du temps pour vous. Vous pourrez aussi plus tard transférer votre compte localement si vous résidez plus loin et sans rien faire qu’une demande locale.

Je recommande une banque AVEC agence et conseiller physiquement accessible, parlant français ou anglais. Vous aurez déjà assez de mal parfois avec les administrations, il faut qu’avec votre banque ce soit facile et que vous puissiez être aidé réellement, y compris par email ou téléphone. Notre agence BCP de Proença est une merveille !

Je vous donne un lien très intéressant sur toutes les banques portugaises y compris les néo-banques en ligne : https://www.bancalogic.com/banques-portugaises/   Je me permet de le citer sur certains points très bien écrits.

Quels documents pour ouvrir votre compte en banque au Portugal ?

Avant de vous rendre sur place, réunissez les documents suivants :

  • Document d’identité tel que carte d’identité ou passeport.
  • Un justificatif de domicile (quelque facture que ce soit) de votre pays de résidence ou portugais.
  • Le numéro fiscal de votre pays de résidence (obligatoire).
  • Votre NIF non résident.

Vous ouvrez en mode non résident, mais vous aurez quand même deux cartes Visa et Maestro. La première carte de crédit que vous recevrez à votre domicile, la deuxième carte de débit dite Multibanco dont vous pouvez avoir un exemplaire de suite avec un léger coût remboursable. C’est le compte Prestige de la BCP.

Il faut que vous compreniez bien que d’une part vous êtes obligatoirement un bon client au Portugal avec des revenus supérieurs à la moyenne même si vous étiez un petit client en France et que d’autre part vous allez avoir besoin de votre banque portugaise pour louer ou acheter, voire avoir des crédits.

Donc votre banque et son ou sa conseillère, c’est important. Et surtout bien plus facile et agréable qu’en France.

La carte Multibanco

C’est là où ouvrir un compte local prend tout son sens quand on s’installe car une simple carte bancaire étrangère ne vous sera pas de grande aide pour gérer certaines démarches de la vie courante que nous allons voir. Au total ce sont 60 opérations qui peuvent être effectuées depuis un simple GAB.

Né en 1985, le réseau interbancaire Multibanco est unique en son genre et est un des plus avancés au monde. En plus de permettre de retirer des espèces, il permet depuis un des 12.700 Guichets Automatiques de Banque (GAB) du réseau, de payer ses factures et ses impôts, de recharger son forfait mobile, d’acheter des titres de transports ou des tickets de spectacles, voire d’acheter sa licence de pêche ou de chasse !

Les cartes Multibanco (cartão multibanco) fonctionnent un peu à la manière d’un porte-monnaie électronique car il est possible d’effectuer des achats d’un faible montant dans le commerce comme par exemple dans certaines boulangeries. D’où un très fort affect et dépendance des portugais à leur carte Multibanco. L’usage en matière de cartes bancaires est différent au Portugal et il n’y a pas de panique lorsqu’on se retrouve sans espèces.

Lors des retraits d’espèces dans des GAB d’une autre banque que la sienne, les porteurs de cartes Multibanco ne paient pas de commission sur les retraits vu que toutes les banques sont affiliées au même réseau : Multibanco.

👉  Etape suivante : obtenir une adresse sur place

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!