Arriver en voiture au Portugal : les erreurs à éviter

Chapitre spécial très important pour ceux qui viennent en voiture, en touriste ou pour s’installer.

Attention à votre assurance au delà de 3 mois

Attention : On n’y pense pas immédiatement mais vous êtes assuré pour un véhicule restant et roulant en France, majoritairement. En contrat classique, votre assureur n’accepte qu’une période de 3 mois consécutifs d’absence hors de France. Vous pouvez avoir avec certains assureurs des dérogations et prolongations jusqu’à 6 mois consécutifs et non renouvelables. Avec surprime peut-être et une clause particulière écrite, signée, noir sur blanc.

Donc si vous restez pendant plus de 3 mois et surtout plus de 6 mois en déplacement au Portugal avec votre voiture immatriculée française, vous risquez tout simplement de n’être pas couvert par votre assurance française (ou belge ou autre). C’est très grave en cas d’accident important.

De plus si vous devenez résident portugais, vous n’avez tout simplement pas le droit de circuler dans votre voiture immatriculée en France.

Si vous êtes contrôlé et pris par la GNR, la police routière prendra en compte la date de votre arrivée au Portugal plus amendes plus taxe ISV. Vous pouvez même avoir une obligation de sortie du territoire. Votre véhicule peut être bloqué. Bref, du très lourd.

Mais le risque de ne pas être assuré est plus lourd encore. L’assurance peut remettre en cause votre contrat en cas de survenue d’un sinistre important avec enquête, demander le remboursement des frais engagés et se dégager du règlement des indemnités à venir.

Si vous êtes donc étranger, non résident au Portugal, restant plus de 3 voir 6 mois au Portugal, il vaut mieux louer un véhicule au Portugal.

Le fonctionnement des péages électroniques

Les péages ne fonctionnent pas au Portugal exactement comme en France. Parfois oui et parfois non !

Depuis 2010, des portiques électroniques sont installés sur certaines autoroutes. On les voit en passant comme en France les fameux portiques Ecotaxes. Mais là c’est bien en fonctionnement.

Sur les autres autoroutes ou grandes routes, c’est soit gratuit (comme sur l’IC8) soit un péage normal avec ticket (comme sur la A1 Lisbonne Porto).

Sur les autoroutes uniquement à péage électronique, vous ne trouverez pas de barrière ou poste de péage mais des portiques automatiques au dessus de la route. Ils comportent des caméras et des détecteurs qui reconnaissent les plaques d’immatriculation ou les badges Via Verde. Ces autoroutes  sont indiquées par un panneau « Electronic toll only- Portagem electronica »  au début de chaque tronçon d’autoroute, aux péage, ainsi qu’aux bretelles d’accès.

Attention car si vous y roulez sans être en règle vous risquez en cas de contrôle (rare) des amendes. Celles-ci correspondent à 10 fois le montant du péage avec un minimum de 25 €. Rappelez vous que les plaques d’immatriculations sont filmées par des caméras et que donc vos passages sont enregistrés. On saura vous retrouver même en France. Pour prendre des sous, les états sont très efficaces et coopérent bien.

Comment payer le péage routier au Portugal ?

Il y a divers moyens de payer suivant que vous passez peu de temps au Portugal ou que vous y restez et êtes résident.

Le plus simple : A l’entrée dans le pays

Si vous rentrez par les principales autoroutes, il y a quelques Kms après la frontière des emplacements bien signalés.

  • A28, aire de service Viana do Castelo
  • A24, à 3,5 km de la frontière Chaves/Verin
  • A25, aire de service Alto Leomil (Vila Formoso)
  • A22, Vila Real de Santo António

Des bornes de paiement permettent de s’abonner, sans sortir du véhicule, à EasyToll. Les plaques d’immatriculation du véhicule sont reconnues par les caméras et détecteurs des portiques électroniques et sont synchronisées avec votre carte bancaire.

Cette formule, assez simple pour les voyageurs, est valable 1 mois et permet de payer les autoroutes à péage électronique avec un débit automatique de la carte de crédit. Le coût d’adhésion au système est de 1,06 euro. Il faut garder le justificatif émis par la machine (preuve de paiement en cas de contrôle).

Attention : La lecture des cartes au Portugal sur les autoroutes est une lecture de la bande magnétique et non de la puce. J’ai souvent échoué à payer par carte les péages parce que j’enfonçais à fond la carte et attendais. Une voix me disait « Retirez la carte » et je la retirais beaucoup trop vite. Et ça me disait « Carte non valide » !  Jusqu’au jour où j’ai appris à retirer plus doucement. Donc on retire doucement mais pas trop non plus !

Le boîtier télépéage Via Verde

Le Via Verde est un boîtier universel est valable et s’utilise sur les autoroutes à péage classique ou celles à portiques électroniques. Quand vous aurez plus tard une voiture immatriculée au Portugal c’est le moyen permanent que vous utiliserez.

On peut également payer avec les passages sur les ponts de Lisbonne et certains parkings.

Les touristes et étrangers peuvent faire l’acquisition d’un boîtier de télépéage Via Verde provisoire, valable pendant 90 jours. Le boîtier est relié à une carte de crédit. Il faut laisser une caution de 27,50 € pour le boîtier électronique que vous devrez fixer derrière le pare-brise afin que les portiques vous reconnaissent. À cela s’ajoutent 6 € de frais de location pour la première semaine puis 1,50 € pour les semaines suivantes.

Les péages seront directement débités de la carte de crédit. À la fin du séjour ou de la durée maximum de 90 jours la caution est récupérée.

Ce boîtier est assez facile à trouver et il est disponible dans les stations-service, dans les boutiques du système de télépéage Via Verde ou encore à des distributeurs automatiques à la frontière espagnole.

Le boîtier français topEurop

Il existe depuis septembre 2017, le badge TopEurop, fabriqué et distribué par AREA. Ce badge possède le grand avantage d’être compatible avec le système Via Verde, ainsi que le système Via-T en Espagne. Il coûte 2,40 € par mois au Portugal mais il reste gratuit les périodes où vous ne l’utilisez pas.

Voir ici : https://www.area-enligne.com/Area/abonnement.aspx?site=AREA&lang=FR&page=topEurop&section=topEurop

Néanmoins ce boîtier ne peut pas être utilisé pour utiliser les parkings acceptant Via Verde. Il faut associer le boîtier à l’immatriculation du véhicule pour pouvoir emprunter les autoroutes avec péage électronique sans barrière. Cela peut être configuré en ligne à travers l’espace client de la société d’autoroute AREA.

Vignette de 3 jours

Les touristes de passage ont la possibilité d’acheter une vignette « Toll service » qui propose un forfait de 20,74 euros pour un usage illimité durant 3 jours consécutifs (dates définies lors de l’achat) sur les réseaux sans péage manuel. On peut acheter la vignette Toll Service en ligne ou sur les aires de repos de la A24, dans les aéroports de Faro et Porto ainsi que dans le magasin Ikea de Matosinhos.

Attention : il est seulement possible d’acheter un maximum 6 vignettes par an par véhicule, cela pour limiter les abus.

Paiement après passage

Il est parfois possible de payer entre 48 h et 15 jours après votre passage selon l’autoroute empruntée. Il faut se rendre rapidement à un bureau de poste quelques jours après.

Fonctionnement de la location de voiture au Portugal

Les locations de voiture sont très bon marché hors assurances spéciales tous risques.

Vous pouvez louer avec votre compagnie aérienne (Ryanair, Easyjet,..) en achetant votre ticket de voyage ou dans ce site https://www.rentalcars.com/  Personnellement j’ai toujours utilisé GUERIN, très fiable, sympa et sans surprises.

Prévoyez du temps à l’arrivée pour prendre la voiture les papiers sont longs à faire avec parfois des files d’attente. Je sais c’est dur à l’arrivée d’attendre mais soyez beau joueur et relax, ne râlez pas dés l’arrivée. Les portugais attendent sans rien dire.

Attention aux assurances supplémentaires. Parfois le site en propose, vous les prenez en ligne et l’agence sur place ne la reconnaît plus. Vous avez payé pensez vous mais l’agent ne le voit pas et vous charge une autre assurance. Pas agréable.

Et surtout il y a des assurances tous risques sans franchise qui coûtent très cher alors que la location elle même, km illimités, est très bon marché. C’est vous qui devez prendre le risque ou non, suivant vos talents de conducteur et votre chance. Il est vrai qu’au retour la moindre griffe ou bosse sera facturée très cher mais en même temps, circuler au Portugal n’est pas circuler à Paris ! C’est quand même bien plus calme.

Boitier Via Verde sur voiture de location

S’il n’est pas intégré au véhicule, il est possible de demander à l’agence de location un boîtier pour lequel vous paierez un loyer. Le montant des péages sera ensuite débité de la carte de crédit. Ce badge de télépéage permet aussi de prendre les voies de péage électronique sur les autoroutes à péage classique, et donc de gagner du temps.

Si possible prenez votre GPS avec vous dans la voiture de location, ils n’en ont pas forcément à vous louer.

En résumé, avec quelques précautions et surtout UN BON GPS, il est très facile et économique de circuler au Portugal. Peu de trafic, presque pas de radars, de très bonnes routes et autoroutes.

👉  Etape suivante pour venir vivre au Portugal : s’inscrire comme non-résident

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

Quelle maison fabuleuse à prix de rêve pourriez-vous acheter au Portugal ?

You have Successfully Subscribed!